Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Diplômes et catégorie A : La complaisance des membres du CSTS au gouvernement

Arrêté du 23 septembre 2010 portant nomination de membres du Conseil supérieur du travail social

 

Ce que vous ignorez les TSL vous le révèlent ! La complaisance des membres du CSTS avec le gouvernement et le patronat.

 

Les membres du CSTS (conseil supérieur du travail social), est une instance arbitraire et partiale, qui est défavorable à la promotion des carrières des travailleurs sociaux et du travail social :

 

Le CSTS c'est avant toute chose, une instance qui ne communique pas, peu ou pas de transparence, opacité, rétention d'information, qui fonctionne sur le même modèle que le CSFPT (conseil supérieur de la fonction publique territoriale). Tous les travaux et les décisions du CSTS ne sont pas communiqués aux travailleurs sociaux, et lorsqu'ils le sont, les carottes sont déjà cuites ! Un semblant de démocratie sous la gouvernance d'oligarques, qui n'ont pas de scrupule à vous faire la morale, à vous culpabiliser, en vous donnant des leçons de vie sur l'éducation et le travail social...

 

Aussi, pendant que ces oligarques du CSTS s'expriment en se gargarisant de mots savant sur le travail social,  leurs comptes en banque sont gavés de millions d'euros. Tandis que des milliers d'assistants sociaux et d'éducateurs de terrain crèvent la dalle en gagnant le SMIC (salaire minimum interprofessionnelle de croissance), pour un salaire de misère, qui affrontent quotidiennement la faim et le froid, dorment dans leurs voitures faute de logement sociaux, et pour d'autres, cumulent deux voire trois jobs pour s'en sortir ! Mais c'est la tête haute et avec dignité que tous ces professionnels éducatifs et sociaux, exercent leurs missions sociales qu'ils aiment, et continuent d'accompagner les personnes fragilisées et vulnérables vers plus d'autonomie pour une insertion sociale et professionnelle pérenne.

 

Eh oui mes chers ami (es) et confrères et consœurs, non vous ne rêvez pas ! Ceux qui sont désignés par le ministre pour représenter et défendre les étudiants, les professionnels éducatifs et sociaux, le travail social, les conditions de travail, nos formations, nos diplômes, nos statuts au conseil supérieur du travail social), sont ceux là même, qui ne bougent pas le petit doigt pour que nos diplômes du travail social (AS, ES, ETS, EJE, animateur DEFA, CESF) obtiennent la reconnaissance du grade universitaire Licence/Master, avec le passage en catégorie A pour les travailleurs sociaux de la fonction publique et le statut cadre pour le secteur privé et associatif.

 

Vous constaterez que tous les syndicats sont désignés, mais pas seulement ! Il y a également l'ONES (l'organisation nationale des éducateurs spécialisé) dont le représentant est monsieur Jean-Marie Vauchez, mandaté pour représenter les autres associations professionnelles du travail social (ANAS, France ESF, FNEJE) nommé depuis 2010

 

Toutes ces associations professionnelles en travail social, tous les syndicats avec les représentants patronaux qui siègent au CSTS, font entre eux leur bouillabaisse, et participent directement au marchandage du travail social et de son avenir. Ils ont une très forte influence auprès du gouvernement et du patronat dans les décisions de ces dirigeants, étant donné que c'est le gouvernement qui les a nommé par arrêté ministériel pour cette mission.

 

Ne nous faisons pas d'illusion ! Travailleurs sociaux réveillez-vous ! Nous dénonçons la complaisance depuis 40 ans de ces différents membres du CSTS avec le gouvernement, et les freins mis en œuvre depuis tout ce temps, pour annihiler toutes initiatives de reconnaissance pour nos diplômes au grade universitaire Master avec un changement de statut professionnel légitime en catégorie A dont le statut cadre pour le secteur privé et associatif.

 

Une manipulation à grande échelle qui dure depuis 40 ans !

Une stratégie de déqualification et de dévalorisation volontaire et programmée des métiers du travail social, des parcours de formations et des diplômes du travail social, par les membres du CSTS (dont la plupart des membres siègent également au CSFPT), avec la complaisance du gouvernement et du patronat. Posez-vous la question, pourquoi les professionnels médicaux et para-médicaux, les enseignants sont-ils reconnus et obtiennent-ils systématiquement ce qu'ils veulent du gouvernement ? Mais pas les travailleur sociaux !

 

Un professeur des écoles qui a en charge une classe maternelle, est reconnu au niveau MASTER, (l'entrée à l'école maternelle pour un enfant de 2 ans n'est pas obligatoire, l'instruction est obligatoire pour les enfants à partir de 6 ans, leurs inscriptions se fait à l'école élémentaire au CP cours préparatoire), même avantage pour les masseurs-kinésithérapeutes, les orthophonistes, tandis qu'une assistante sociale ou un éducateur spécialisé sont reconnus au niveau bac+3 européen depuis 2011, malgré une formation très intensive et exigeante de plus de 5040 heures.

 

Nous rappelons que le diplôme d'assistant social, d'éducateur spécialisé, de conseiller ESF, d'éducateur de jeunes enfants, d'animateur DEFA, d'éducateur technique spécialisé) sont évalués au niveau MASTER en comparaison avec d'autres formations universitaires dans le domaine des sciences humaines et sociales. Par ailleurs, le niveau de responsabilités confiés par les organismes employeurs (public/privé) aux travailleurs sociaux, démontrent bien leurs hautes compétences (expertise, diagnostic, conseil, accompagnement éducatif et social, gestion, encadrement, formation, politique publique et sociale, législation, dispositif, partenariat etc).

 

Comment se fait-il que les membres du CSTS, (dont l'ONES qui représente les associations professionnelles en travail social), n'ont quémandé qu'un petit niveau bac+3 ? Alors qu'ils pouvaient aisément demandés, et imposer au gouvernement et au patronat, la reconnaissance du grade MASTER ! Donc, pour information, grâce aux TSL (travailleurs sociaux libres), qui ont exercé une énorme pression sur le gouvernement et les syndicats, ce qui a permis l'organisation de trois mobilisations nationales en 2011. C'est ainsi que nous avons obtenu la reconnaissance DU NIVEAU bac+3, publié au JORF (journal officiel de la république française) par les arrêtés du 25 août 2011. Mais cela reste très insuffisant, les TSL exigent la reconnaissance du grade MASTER pour les assistants sociaux éducatifs, les éducateurs de jeunes enfants etc, avec une transposition statutaire en catégorie A, intégré dans le cadre d'emploi des attachés territoriaux. Mais voilà, les associations professionnelles en travail social, tout comme les organisations syndicales, l'UNAFORIS et le patronat s'y opposent. Ils préfèrent poursuivre l'exploitation des travailleurs sociaux au lieu de valoriser leurs métiers, leurs statuts professionnels et leurs carrières.

 

Travailleurs sociaux ne vous laissez plus abuser, le pouvoir vous le détenez. Mobilisons nous et manifestons dans la rue, nous n'avons pas besoin de l'autorisation des syndicats et des membres du CSTS à la solde des dirigeants politiques et du patronat, pour nous défendre et revendiquer nos droits. Voyez quel a été le positionnement politique du CSTS et des membres du CSFPT depuis 40 ans, silence et complaisance, régression du travail social, des formations et des statuts  (salaire, diplômes, conditions de travail etc).

 

La politique de diviser pour mieux régner, vous connaissez bien sur !

40 ans de division chez les travailleurs sociaux, instaurée par ceux qui détiennent l'autorité et le pouvoir, afin de les empêcher de se réveiller donc de se rebeller, et d'accepter leurs conditions de dégradations professionnelles la tête basse sans broncher.  "Donnons leur du pain et des jeux, proclament-ils ces grands de la cour du ROI. Comment ? Ces gueux de travailleurs sociaux veulent de la reconnaissance ! Punissons les en les intégrant dans le NES (nouvel espace statutaire) à tous ces chiens et chiennes, et prévoyez une forte diminution de leur salaire actuel de moins 40 000€ sur leur carrière professionnelle. Nous materons toute rébellion de ces auxiliaires subalternes en travail social, qui au lieu de nous servir commencent à penser "

 

Travailleurs sociaux ! A présent ceux et celles qui tirent les ficelles et qui sont aux manettes du pouvoir, qui vous manipulent, vous les connaissez enfin ! Leurs noms et les institutions dans lesquelles ils exercent ne vous sont plus inconnus. Ils vous appartient de changer votre destin, ne le laissez pas entre les mains des membres du CSTS, du CSFT et de toutes ces instances qui ont été créées dans le seul but de déqualifier vos métiers et vos diplômes, de vider le travail social et nos professions de ses valeurs, de fabriquer des travailleurs sociaux sur le modèle robot...

 

Cliquez sur l'image pour un meilleur confort de lecture !

 

légifrance.JPG

qualifié.JPG

Titre.JPG

titre1.JPG

titre3.JPG



16/12/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2246 autres membres