Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Qui suis- je ?


Lanceur d'alerte : parcours professionnel et personnel de Patrick Guichard

Lanceur d'alerte : un parcours professionnel et personnel atypique

 

Originaire des DOM-TOM, réunionnais, Patrick Guichard est un créole, né à l'île de la Réunion en 1964. Son enfance et son adolescence il l'a passé à la Réunion dont une partie en métropole (Lyon, Bordeaux, Paris), puis retour dans son île.

 

A l'île de la Réunion, il devance son appel militaire en tant qu'appelé, il est incorporé à la caserne Lambert à Saint-Denis de la Réunion. Puis il est muté en métropole pour effectuer son service militaire dans le corps de l'aviation en île de France à Villa-Coublay, Bretigny sur Orge puis Etampes.

 

Après son service militaire il décide de s'installer en métropole à Bordeaux. Pendant une période, il fait des petits jobs, de l'intérim, les saisons...

 

Par la suite, sensible à toutes formes d'injustice, il se forme aux professions du travail social qui  correspond à son aspiration de combattre les discriminations et d'aider les personnes démunies. Il obtient avec succès plusieurs diplômes d’état. Très investit dans toutes les missions qui lui sont confiées, il exerce la profession de travailleur social avec passion dans différentes structures sociales relevant du domaine privé et public.

 

mobi.jpg

 

Après avoir travaillé pendant plusieurs années dans le secteur socioculturel et médico-social dans le département de la Gironde, et titulaire de plusieurs diplômes d'état en travail social (voir liste ci-dessous), il est employé en qualité d'animateur puis d'éducateur spécialisé et par la suite comme assistant de service social à Paris.

 

Militant, épris de justice et du respect du droit, il lutte pour la défense des personnes fragilisées et pour de meilleures conditions de travail dans le secteur social depuis de nombreuses années. Il prend la décision d'étendre son action de défense et de promotion du travail social et de l'animation avec un groupe de travailleurs sociaux.

 

Un enjeu national : le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale (CSFPT) a prévu le 16 mars 2011 d'interdire le passage en catégorie A aux assistants-socio-éducatifs et le maintien définitif du niveau bac+2 des diplômes pour tous les professionnels et les étudiants du travail social.

 

Lanceur d'alerte : Patrick Guichard prend donc la décision de lancer l'alerte auprès de toutes les instances et des travailleurs sociaux (public/privé) par le biais des réseaux sociaux, aidé par des confrères et consoeurs, qui, grâce à leur soutien et à toutes leurs initiatives, auront pour conséquence la transformation du travail social et de sa filière de formation.

 

Les faits débutent au début du mois de février 2011 où Patrick Guichard visite le site internet du CSFPT, il y trouve une information très inquiétante qui va bouleverser le statut des travailleurs sociaux et par conséquent la filière des formations du travail social et de l'intervention sociale si personne n'intervient.

Sur le site du CSFPT est inscrit à l'ordre du jour en date du 16 mars 2011, qu'une réunion avec l'ensemble des partenaires sociaux (organismes employeurs, représentant de l'Etat et les représentants syndicaux) dont l'objectif est de faire voter un projet de loi interdisant les assistants socio-éducatifs de passer définitivement en catégorie A dans la fonction publique avec le maintien définitif du niveau bac+2 pour ces diplômes d'Etat, alors que ce diplômes sont de niveau bac+4 ou Master1.

 

Un fait historique dans le travail social : en février 2011 il parvient à solidariser des milliers de travailleurs sociaux des six corps professionnels (AS, ES, CESF, EJE, ETS, DEFA) et au delà pour une cause commune, la reconnaissance du niveau des diplômes et des statuts professionnels du secteur public et privé, il est à l'initiative de la création du mouvement social  de contestation des travailleurs sociaux et du collectif " les travailleurs sociaux libres" dont il est le fondateur.

 

Ainsi donc, il est à l'initiative de la mobilisation et de l'appel à la grève national du mouvement de contestation des travailleurs sociaux du 16 mars 2011 soutenu par les organisations syndicales, pour contrer le projet de loi qui doit être voté au CSFPT, aidé par un petit groupe de confrères et consœurs, pour la reconnaissance des diplômes au grade Licence/Master, pour les travailleurs sociaux (assistante sociale, éducateur spécialisé, animateur DEFA, éducateur technique spécialisé, conseiller en économie sociale et familial, éducateur de jeunes enfants) avec le passage en catégorie A pour les travailleurs sociaux de la fonction publique et le statut cadre pour le secteur privé, ainsi que l'homologation de ces diplômes d’état au niveau II et I (bac+3/4) Licence/Master au RNCP (répertoire nationale des certifications professionnelles). Cette première grève rencontre un énorme succès national, plus de 250 000 travailleurs sociaux ont été recensé en grève et avoir défilé partout en France et dans les DOM-TOM

 

Il obtient le soutien des syndicats et des associations professionnelles du travail social, avec parfois des divergences d'intérêts sur les stratégies réalisées par ces derniers.

 

Cependant, malgré ces quelques divergences, c'est l'intérêt général qui prédomine chez les TSL, afin de permettre aux travailleurs sociaux d'obtenir la revalorisation de leurs professions.

 

Il revendique aussi la promotion et la reconnaissance de toutes les professions du travail social et de l'animation à partir du niveau CAP-BEP, dont le niveau I (bac+5) et leurs homologations au (RNCP), pour le DESJEPS mention Directeur de Structure Sociale et de Projet, le CAFERUIS et le Diplôme d'Etat de Médiateur Familial.

 

l'histoire continue de s'écrire par la reconnaissance des diplômes au niveau licence européenne avec l'attribution de 180 ECTS niveau bac+3 par les arrêtés publiés au JORF le 25 aout 2011

 

Deux autres grandes mobilisations  et grèves au niveau nationale ont lieu, le 7 avril et le 16 juin 2011, avec le soutien du collectif TSL, des milliers de travailleurs sociaux de terrain à l'échelle nationale dont les DOM-TOM toujours en collaboration avec les syndicats, les associations, des collectifs du travail social et les travailleurs sociaux.

Aussi, suite à la pression constante du collectif TSL exercé sur le gouvernement et les mobilisations nationales soutenu par les syndicats, le gouvernement décide d'attribuer 180 ECTS (crédits européens) niveau licence (bac+3) aux diplômes du travail social ( ES, AS, EJE, CESF), les arrêtés ont été publié au JORF le 25 aout 2011.

 

Projet des TSL : Les travailleurs sociaux sont au nombre de 4 millions, il représentent donc une force politique indéniable. Ils ont la capacité d'être une grande force de pression auprès de n'importe qu'elle gouvernement et ainsi changer la donne politique. Le collectif "les travailleurs sociaux libres" travaillent sur ce projet politique.

 

La première étape : Pour que ce projet se réalise, il faut que dans toutes les villes de France et des DOM-TOM, se crée des collectifs de travailleurs sociaux (associations, blog, page facebook etc.). Les TSL soutiennent toutes les initiatives de défense et de promotion des travailleurs sociaux qui va dans se sens, et quelque soit l'outil ou les moyens utilisés dans le respect des lois en vigueur.

 

La deuxième étape et pourquoi pas une coordination nationale : La solidarité et l'union de tous les travailleurs sociaux, afin qu'une organisation se crée à l'échelle locale, départementale, régionale et nationale, en fonction des actions et des stratégies a définir et de leurs applications.

 

La troisième étape

Les diplômes d'Etat : assistant social, éducateur spécialisé, conseiller en économie sociale et familial, éducateur de jeunes enfants, éducateur technique spécialisé, animateur DEFA, sont de niveau Master et non licence, depuis la réforme de ces diplômes d'Etat en 2002 et 2004, c'est pourquoi TSL poursuivra la lutte pour obtenir la reconnaissance du niveau réel de ces diplômes, c'est à dire Master.

 

Formation professionnelle de Patrick Guichard :

 

Travailleur social de formation pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales diplômé d'Etat.

 

Expérience professionnelle de plusieurs années, 30 ans, dans le secteur privé et dans la fonction publique. En centre social, CHRS, prévention spécialisée, polyvalence de secteur...

 

 

Titulaire des diplômes suivants :

 

 

Éducation et animation sportive

 

diplôme non professionnel de l'animation :

 

- BAFA, BAFD, BASE

 

 

Diplôme professionnel :

 

- BEESAPT  (Brevet d'Etat d'Educateur Sportif spécialité Activité Physique Pour Tous)

- BPJEPS    (Brevet Professionel de la Jeunesse de l'Education Populaire et du Sports)

 

 

Diplôme supérieur en travail social

 

- DUT        (diplôme universitaire de technologie) spécialité carrières sociales

- DEJEPS   (diplôme d'Etat de l'éducation populaire spécialité animation sociale)

- DEFA      (diplôme d'Etat relatif aux fonction d'animation)

- DEES      (diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé)

- DEASS    (diplôme d'Etat d'assistant de service social)

- MF         (formation en médiation familiale)

 

 

Diplôme supérieur en management social

 

- DESJEPS (Diplôme d'Etat Supérieur) mention Directeur de structure sociale et de Projet

- Master 2  Sociologie :  Ingénieur en Développement Social et de Projet


18/04/2011