Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Des ados frappent leur éducateur et menacent de violer sa fille

Trois adoslescents frappent violemment leur éducateur

 

agression.jpg

Avec une violence inouïe trois adolescents d'un foyer frappent leur éducateur. Une dispute éclate entre deux jeunes, l'éducateur intervient immédiatement pour séparer les comparses, mais l'un des ados se retourne contre l'éducateur et lui assène plusieurs coups de poings violents. L'éducateur réussit a maitriser son agresseur, mais deux autres jeunes s'emparent d'une crosse et frappent l'éducateur avec. L'éducateur réussit à nouveau à maitriser ses agresseurs, qui iront dégrader sa voiture en menaçant de séquestrer et de violer sa fille.

 

C'est donc avec un courage extraordinaire que cet éducateur a rempli sa mission d'autorité éducative, face a une grave agression physique dans l'exercice de son travail.

 

Mais cette attaque lâche de trois jeunes sur cet éducateur exemplaire aurait pu être tragique et fatale, comme elle l'a été pour Jacques, cet éducateur poignardé à mort en 2015 dans son travail, cliquer içi. Les travailleurs sociaux sont quotidiennement exposés à la violence. TSL ne cesse de le répéter depuis 2011, l'exercice du métier de travailleur social n'est pas sans danger, il ne faut plus s'étonner que les métiers du travail social soient en panne de vocation ! Quel étudiant voudrait s'orienter dans le travail social, sachant qu'en probabilité il a de forte chance de se faire tabasser et de repartir les pieds devant, dans un cercueil.

 

Il serait grand temps que la dangerosité de nos métiers soit prise en compte par les dirigeants politiques, et que des mesures concrètes de protection et de prévention soient élaborées et des moyens humains et financiers octroyés. Ces trois jeunes doivent être sanctionnés sévèrement. TSL apporte tout son soutien à cet éducateur. Nous avons une pétition où nous demandons que les travailleurs sociaux puissent exercer leurs métiers dans des conditions de travail sécurisante et optimale, avec un salaire décent et les diplômes revalorisés, cliquer içi

 

Journal Normandie 50 Actu le 28/10/2015

 

Manche. Ils frappent l'éducateur et menacent de violer sa fille.

 

Trois ados interpellés

 

Dans un foyer à Coutances (Manche) vendredi 23 octobre 2015, trois ados de 14 à17 ans ont frappé un éducateur, dégradé sa voiture et menacer de séquestrer et violer sa fille.

 

 séquestration.jpg

 

Trois adolescents placés au foyer de La Ruauderie, à Coutances (Manche), ont agressé un de leurs éducateurs, vendredi 23 octobre 2015. Violences physiques, menaces à l’encontre de sa fille, dégradations de son véhicule…  Ils ne lui ont rien épargné. Les mineurs, âgés de 14 à 17 ans, ont été interpellés par la police et placés en garde à vue. Récit.

 

Au départ un altercation entre jeunes

Tout serait parti d’une dispute qui aurait éclaté entre deux résidents du foyer. Un des éducateurs présents intervient. Mais l’un des ados se serait alors retourné contre lui et lui aurait asséné des coups de poing. L’adulte parviendra à maîtriser son agresseur. Mais l’autre garçon, accompagné d’un troisième, aurait réussi à dégager le premier de l’emprise de l’adulte. Profitant de la diversion des deux autres, l’un des trois compères serait allé dans sa chambre et aurait ramené une crosse et s’en serait servi pour frapper l’homme. À nouveau, il parvient à empoigner le mineur.

 

Menaces de viol et de séquestration

Les deux autres jeunes sont alors sortis de l’enceinte du foyer et s’en sont pris à la voiture de l’éducateur. Plusieurs détériorations ont été constatées par la police : vitres brisées, carrosserie abîmée, pneus crevés… Dans ce déchaînement de violences, les deux jeunes auraient menacé de violer et séquestrer la fille de l’éducateur. Ce dernier, ainsi que l’établissement, ont porté plainte.
Les trois mineurs ont été interpellés par la police et placés en garde à vue. Ils ont été présentés devant un juge des enfants, mardi 27 octobre 2015, puis transférés dans d’autres foyers à Cherbourg, Lorient (Morbihan) et Rouen (Seine-Maritime). Ils seront à nouveau convoqués pour les motifs de violences aggravées, dégradations de biens, et menaces à l’encontre d’un employé du service public.

 

Source: http://www.normandie-actu.fr/manche-ils-frappent-leducateur-et-menacent-de-violer-sa-fille-trois-ados-interpelles_164263/



16/12/2016

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2222 autres membres