Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Il assène un coup de bouteille violent à son éducateur qui est hospitalisé

Il assène un coup de bouteille à son éducateur

 

La spirale des agressions violentes s'accentuent dans le secteur éducatif et social. Comment se protéger contre cela ?

Être éducateur pour prendre des coups, me retrouver à l'hôpital handicapé ou mort, c'est terrible pour un si beau métier !

 

Publié par V.W. le 03/04/2013

 

Le pare-brise d’une voiture de gendarmerie dégradé, un éducateur violenté. La soirée de lundi fut agitée au Foyer 44 de Nivolas-Vermelle. Hier soir, un mineur de 17 ans était toujours en garde à vue.

 

Tout débute vers 19 heures lundi. Les gendarmes de Bourgoin-Jallieu sont amenés à intervenir une première fois à la demande du foyer. Particulièrement excités et agressifs depuis le début d’après-midi, des jeunes de l’établissement sont difficilement maîtrisables.

 

Alors que les gendarmes sont dans le foyer, un parpaing termine sur le pare-brise de leur véhicule. L’auteur de ce jet de projectile n’a pu être identifié.

 

Puis, à 22 heures, seconde intervention. Une bouteille à la main, un jeune, se montrant très virulent, vient de porter un coup violent à la tête de son éducateur. Hospitalisé, ce dernier souffre de contusions. Il a déposé plainte, tout comme sa collègue, choquée par la violence de la scène.

 

L’auteur présumé du coup, un jeune de 17 ans, suivi par le juge des enfants de Bourgoin-Jallieu, a été interpellé sur les lieux puis placé en garde à vue. Garde à vue qui a été prolongée hier soir de 24 heures.

 

Par V.W. le 03/04/2013

 

Source :

//www.quelcandidat.com/isere-nord/2013/04/02/il-assene-un-coup-de-bouteille-a-son-educateur

 

Pour soutenir les revendications des travailleurs sociaux pour de meilleures conditions de travail et la valorisation de leurs métiers, signez la pétition en ligne. Cliquez içi



31/05/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2127 autres membres