Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

L'exercice libéral séduit : Deux éducatrices spécialisées s'installent en cabinet

L'exercice libéral séduit : Deux éducatrices spécialisées s'installent en cabinet

 

Si des travailleur sociaux ont le projet de s'installer en libéral, le collectif TSL vous soutiendra et vous proposera la publication d'un article à cet effet.

 

Le cabinet de conseil éducatif et familial en libéral a été contacté par TSL pour la publication d'un petit article sur leur installation en cabinet.

 

Elles ont osé franchir le pas comme déjà beaucoup de confrères et consœurs depuis une vingtaine d'années, qui s'installent en cabinet libéral. Elles sont allées jusqu'au bout de leur projet murit de longue date. C'est fait, Valentine Lebas et Julie Riquet, éducatrices spécialisées diplômées d'Etat (bac+3), riches de leurs expériences institutionnelles ont décidé de se lancer dans une activité professionnelle prometteuse et innovante, exercer leur métier, leur art, dans un cabinet de conseil éducatif et familial en libéral.

 

Le collectif national TSL soutient le développement et la promotion du travail social libéral ( AS, CESF, EJE, ES, ME, animateur etc). Depuis plusieurs années, nous encourageons les initiatives des professionnels qui s'orientent vers le travail social indépendant. Nous sommes convaincus que l'activité libérale est un facteur déterminant dans la revalorisation des métiers et des qualifications des travailleurs sociaux, auprès du grand public, des pouvoirs publics et du politique.

 

Nous adressons toutes nos félicitations à ces deux éducatrices spécialisées, avec tous nos vœux de réussite dans cette grande et belle aventure professionnelle qui s'ouvre devant elles.

 

Voici un journal très connu OUEST France, qui s'empresse d'écrire un article élogieux sur nos deux consœurs.

 

logo Ouest France.jpg

 

Deux éducatrices spécialisée et libérales

 

Journal OUEST FRANCE, Avranches le 8 juillet 2014

libéral.jpg

Éducatrice spécialisées diplômées d'Etat Valentine Lebas et Julie Riquet ont ouvert un cabinet libéral de conseil éducatif et familial

 

Valentine Lebas et Julie Riquet, deux éducatrices spécialisées. Et spéciales. Elles exercent en libéral dans un cabinet de conseil éducatif et familial.

 

Valentine Lebas a travaillé dans des collèges et se souvient d'avoir été « confrontée à des familles qui avaient des difficultés avec leur adolescent qui refusait toute autorité. Ces familles sollicitaient l'Aide sociale à l'enfance (ASE), l'Action éducative en milieu ouvert (AEMO). Mais elles devaient subir un long, très long temps d'attente avant d'obtenir l'aide sollicitée ».

 

D'où l'idée d'exercer le métier d'éducatrice spécialisée en libéral. Ce qui permet à Valentine Lebas et Julie Riquet d'aider les familles le plus rapidement possible, dans la semaine ou la quinzaine qui suit la demande.

 

En mode libéral, le fonctionnement est plus souple. « C'est la famille qui détermine le suivi et l'arrêt de notre intervention. » Cependant, si les deux éducatrices détectent un danger qui menace l'enfant ou l'adolescent, elles le signalent aux autorités compétentes, comme leurs collègues du milieu institutionnel. « Pour l'instant, nous n'avons pas encore eu besoin de le faire. » Car les familles qui font appel à Valentine et Julie sont confrontées à des difficultés nouvelles : échec scolaire, absentéisme, violence, fugue, addiction, refus de l'autorité, problèmes après des séparations familiales, refus de dialogue. Elles ont besoin d'être conseillées, soutenues et accompagnées.

 

L'intervention d'une éducatrice libérale est payante. « Nous sommes rémunérées par les familles. Nous adaptons les tarifs aux situations sociales rencontrées. De 25 € à 35 € de l'heure. » Selon les deux éducatrices, une centaine de familles seraient en attente d'une solution institutionnelle dans la Manche.

 

Valentine Lebas et Julie Riquet sont-elles en concurrence avec les services sociaux ? « Non, assurent en chœur les deux jeunes femmes. Les services sociaux sont surchargés. Nos interventions les allègent. » Les deux éducatrices interviennent dans trois domaines : le soutien à la parentalité, l'accompagnement personnalisé du handicap et l'écoute des jeunes. « J'ai tenu un Point écoute jeunes (PEJ) au lycée et au collège Notre-Dame-de-la-Providence à Avranches pendant un mois, raconte Valentine Lebas. J'y ai reçu des jeunes confrontés à des difficultés sociales, familiales, sentimentales ou scolaires. Ces entretiens se sont déroulés dans un cadre neutre et confidentiel. Nous sommes tenues au secret professionnel. »

 

Les deux éducatrices, qui interviennent dans tout le département, peuvent aussi se déplacer au domicile familial et « soumettre alors à la famille un projet éducatif familial ».

 

Cabinet ÉduConseil, Valentine Lebas et Julie Riquet. Tél. 07 81 72 22 68

ou 06 88 80 00 83.

 

Pétition travail social/qualification :

Pour soutenir les revendications des travailleurs sociaux pour la reconnaissance de leurs qualifications, merci de signer la pétition, cliquer içi

 



30/07/2014

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2077 autres membres