Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Meurtre d'un éducateur : Le manque de reconnaissance des métiers facteur de violence et de mort

Meurtre d'un éducateur : Le manque de reconnaissance des métiers et des diplômes en travail social, facteur de violence et de mort

 

Quand tous les syndicats rejoignent TSL (travailleurs sociaux libres) dans l'affirmation que le manque de reconnaissance des métiers et des diplômes du travail social sont facteurs d'agression et de violence, dont les actes peuvent parfois conduire à la mort des professionnels.

 

Les organisation syndicales appellent à la grève et manifestation des travailleurs du social et du médico-social le 2 avril 2015, en mémoire et en honneur du sacrifice de Jacques Gasztowtt  éducateur spécialisé, décédé dans des circonstances abominable dans l'exercice de son travail :

Manifestation à Nantes le 2 avril 2015 à 10 h 30 place François-II, avec une marche en direction du palais de justice, de la préfecture et du conseil général. Pour prendre connaissance de l'appel à manifester et à la grève de l'intersyndicale, cliquer içi 

 

TSL soutien l'appellent à la grève des syndicats (CFDT santé-sociaux, CGT, FO, FSU, Sud santé-sociaux et Unsa), a manifester à Nantes le 2 avril 2015 à 10 h 30 place François-II, avec une marche en direction du palais de justice, de la préfecture et du conseil général, pour la reconnaissance des métiers, des diplômes et des conditions de travail, et plus particulièrement en hommage à l’héroïsme de jacques Gastowt, éducateur spécialisé. Soutenez les revendications des travailleurs sociaux, en signant la pétition pour la reconnaissance des métiers du travail social et pour de meilleures conditions de travail, cliquer içi

 

Étudiants en travail social et Travailleurs sociaux de tous horizons, venez nombreux à Nantes, afin que les grands médias couvre cette manifestation, et que le meurtre de notre collègue ne reste pas dans la rubrique des faits divers. En mémoire et en honneur du sacrifice de Jacques Gasztowtt, TSL vous remercie pour votre présence le 2 avril , nous lui devons au moins ça ! Pour ceux et celles qui ne peuvent pas assister à cette manifestation, une pensée, 1 minute de silence ou bien une prière pour lui...

 

En effet, pour que le meurtre de notre confrère Jacques Gasztowtt, éducateur spécialisé,  du service de protection sociale de l'enfance à Nantes, tué violemment à coup de couteau, (rappel des faits) cliquer içi, et qui, avec un courage inouï, a protégé une femme au péril de sa vie, ne reste pas dans l'oubli, mais soit associé également à une noble cause "la lutte des travailleurs sociaux pour leur reconnaissance... "

 

Politique : François Hollande, Marisol Touraine, Manuel Valls, Christiane Taubira etc, la liste est longue, ils s'étaient tous engagés le cœur sur la main pour le passage en catégorie A des assistants socio-éducatifs (AS, ES, CESF, EJE, ETS) de la fonction publique, le statut cadre pour le secteur privé et associatif, avec la reconnaissance des diplômes au grade Licence et Master.

 

Que constatons nous aujourd'hui ? le désengagement de la parole de ses dirigeants politiques socialistes, qui n'aspirent qu'à une chose, maintenir coûte que coûte les travailleurs sociaux de la fonction publique en catégorie B (niveau bac) dans des fonctions d'exécution. Un mépris de la part de ses dirigeants politiques sans commune mesure contre les travailleurs sociaux.

 

TSL pose la question : Le meurtre d'un éducateur dans l'exercice de son travail est-il équivalent à celui d'un policier ? Qui sait, le président de la république, François Hollande et son premier ministre Manuel Valls, feront peut-être une apparition le 2 avril à Nantes ?

 

L'hommage des travailleurs sociaux à jacques décédé en faisant son boulot, il était marié et père de deux enfants 

Serge Michel, collègue de Jacques, a pris la parole. © PO/L.Be

Vidéo diffusée le lundi 23 mars 2015 - Nantes

 

Logo Ouest France.jpg

Meurtre d'un éducateur. Les syndicats appellent à manifester le 2 avril

Nantes le 25 mars 2015

meu.jpg

 

Après le meurtre, le 19 mars, à Nantes, d'un éducateur dans l'exercice de son métier, les travailleurs du social et du médico-social sont appelés à la grève, le 2 avril.

 

« Pour nous, la mort de cet éducateur n'est pas un fait divers. » Ainsi s'expriment les représentants des différentes organisations syndicales (CFDT santé-sociaux, CGT, FO, FSU, Sud santé-sociaux et Unsa), qui lancent un appel à la grève et à la manifestation des travailleurs du social et du médico-social, le jeudi 2 avril, à 10 h 30, place François-II à Nantes.

 

Après la mort de l'éducateur spécialisé du Service social de protection de l'enfance, le 19 mars, poignardé alors que celui-ci devait encadrer une visite d'un père et de sa fille de 4 ans, les syndicats dénoncent « l'absence de reconnaissance par les pouvoirs publics de ce drame professionnel ». Ils rappellent que les travailleurs sociaux « travaillent de plus en plus dans l'urgence. Ils sont trop souvent la cible d'insultes, de menaces et d'agressions de la part des publics en difficulté qu'ils accompagnent »

 

Ils revendiquent « des moyens financiers et humains pour les institutions afin de mener à bien les missions confiées ». Et dénoncent le projet de réforme actuel des métiers du travail social « qui vient à l'encontre de la reconnaissance de ces métiers en réduisant la formation et la valeur du diplôme »

 

Source : http://www.ouest-france.fr/meurtre-dun-educateur-les-syndicats-appellent-manifester-le-2-avril-3280948

 

Logo La voix du Nord.jpg

Journal la Voix du NORD - Publié le 24 mars 2015

Valenciennes: opération «coup de poing» chez les les assistants de service social

 

Le 2 avril prochain, une grève nationale en intersyndicale est prévue. « Suite à l’assassinat récent d’un collègue éducateur à l’Aide sociale enfance, nous voulons également montrer que l’on est en danger. » Des mobilisations départementales et devant les mairies sont ainsi à prévoir, avec l’espoir de voir changer les choses.

 

Appel à la grève nationale le 2 avril 2015

 

Les assistants de service social ont décidé de manifester leur mécontentement. Ils espèrent attirer l’attention sur leurs conditions de travail difficiles.

 

TSL (travailleurs sociaux libres) soutien cet appel à la grève nationale pour revendiquer la reconnaissance des métiers du travail social et exiger de meilleures conditions de travail.

 

Nord.jpg

 

Les assistants de service social de l’académie de Lille ont décidé de lancer ce mardi une campagne de sensibilisation. «Fatigués et déprimés», ils réclament une reconnaissance de leur travail.

 

À Valenciennes, les assistants de service social en faveur des élèves (SSFE), auprès du personnel (SSP) et des étudiants (CROUS) Nord Pas-de-Calais de l’académie de Lille, sont en colère.

 

Pour se faire entendre, ils ont appelé au boycott du séminaire organisé dans la journée par les trois services de l’académie de Lille, au sujet du climat scolaire. Une opération « coup de poing » pour Anouq Breton, secrétaire départementale du syndicat Pas-de-Calais.

 

Parmi leurs revendications, la question de la reconnaissance. « Malgré le mal-être grandissant que l’on peut observer chez le personnel, on continue à nous surcharger de travail. Il faut faire vite et bien, privilégier les résultats. Comme si on avait des baguettes magiques ! » Pourtant, le salaire ne semble pas être à la hauteur de leur investissement. « Cela fait 20 ans que l’on devrait se trouver dans la catégorie A de la fonction publique. À l’époque, les assistants de service social étaient au même rang que les instituteurs. Depuis, ces derniers sont devenus professeurs des écoles. Nous, on attend toujours. Ça ne peut plus durer ! »

 

Appel à la grève nationale

Les conditions de travail, elles, semblent de plus en plus se dégrader. « Nous devons gérer plusieurs établissements. Or, l’administration bafoue la qualité de l’aide que l’on peut apporter aux personnes dans le besoin. Il est impossible de travailler dans de telles conditions. », insiste Anouq Breton. Impossible également de compter sur les Rep + (nouvelle carte des réseaux d’éducation prioritaire) qui « pourraient être bénéfiques dans certains secteurs mais n’apporteront aucune création de postes au reste de l’académie ».

 

En 2014 déjà, les assistants de service social avaient transféré un questionnaire sur les risques psycho-sociaux aux inspecteurs ainsi qu’au recteur, dans le but de dénoncer leurs conditions de travail. Rien n’avait été mis en place, tant du côté psychologique que financier. « Il ne suffit pas de nous dire qu’on fait du bon travail. Il faut le reconnaître, par le statut mais aussi par le salaire. »

 

Le 2 avril prochain, une grève nationale en intersyndicale est prévue. « Suite à l’assassinat récent d’un collègue éducateur à l’Aide sociale enfance, nous voulons également montrer que l’on est en danger. » Des mobilisations départementales et devant les mairies sont ainsi à prévoir, avec l’espoir de voir changer les choses.

 

PAR ALICE BONVOISIN

 

Source : http://m.lavoixdunord.fr/region/valenciennes-operation-coup-de-poing-chez-les-les-ia27b36956n2731482



26/03/2015

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2193 autres membres