Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Mais qui donc va s'occuper des travailleurs sociaux qui ne vont pas bien ?

Les travailleurs sociaux dans la précarisation?

Après l'éducation et la santé c'est le tour du médico-social...

 


 

Mais qui donc va s'occuper des travailleurs sociaux qui ne vont pas bien ?


Apparemment, les employeurs du secteur "santé-social" avec la complicité affiché de madame Marisol Touraine, la ministre des Affaires Sociales et de la Santé,  ont réussit a "casser" les conventions collectives ( cc 66, 51... ).  Ils ont supprimé des congés, déqualifié les professionnels par la négation du niveau et de la valeur de leurs diplômes d'Etat, diminué leurs salaires pour atteindre  l'équivalent du SMIC (salaire minimum interprofessionnel de croissance).

Les conditions de travail étaient difficiles, elles sont devenues insupportables. L' instauration des primes au mérite est injuste et crée des divisions chez les travailleurs sociaux qui se trouve en situation de concurrence.

Faire des économies sur les postes et les salaires des travailleurs sociaux, tandis que les cadres de direction et les patrons, voient leurs rémunérations toujours en augmentation avec en plus des privilèges.

Il est impératif que tous les travailleurs sociaux des différents secteurs "social, éducatif et médico-social", face pression sur le patronat et défende leurs droits. Ces employeurs voyous qui marchande le travail social en déqualifiant les professionnels de terrain doivent être sanctionnés.

Les travailleurs sociaux disposent de moyens pour combattre l'injustice du patronat employeurs adhérant aux MEDEF.

Militer, résister et manifester, car c'est par la grève à l'échelle nationale et par le détermination des travailleurs sociaux qui sont des millions, que les patrons détaleront.

 

Les TSL apportons tout notre soutien aux professionnels éducatifs et sociaux du secteur privé. Nous dénonçons les agissements immoraux de ces employeurs qui oppressent et harcèlent leurs personnels par la suppression de leurs droits...

 

Créer des associations, regroupez-vous en  collectif pour vous défendre et réfléchir à des stratégies d'action. Ne restez pas isolé car les employeurs patrons sont solidaires entre eux.

L'union fait la force, car plus vous serez nombreux, plus vous serez "dangereux", votre voix sera importante et comptera à la table des négociations  et de prises de décisions auxquelles vous participerez.

Devenez des acteurs incontournables auprès du patronat et des syndicats, il faut rééquilibrer les forces en faveur des travailleurs sociaux et prendre l'avantage, car il s'agit de vos métiers et de vos vies dont il est question.

 

 

 



11/02/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2275 autres membres