Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Pour Ségolène Neuville secrétaire d'Etat : le passage en catégorie A sera au cas par cas

 Pour Ségolène Neuville secrétaire d'Etat : le passage en catégorie A sera au cas par cas !

 

 

Une tromperie organisationnelle et politique approuvée à l'échelle nationale. C'est lamentable !

 

Comment allez-vous réagir après avoir pris connaissance de cette information ? Le passage en catégorie A au compte-gouttes, à la tête du client. Et quand vous verrez votre collègue qui a les mêmes fonctions que vous, se verra promu en catégorie A (bac+3) pour des raisons obscures avec son salaire augmenté, tandis que vous resterez en catégorie B (niveau bac), idem pour les secteur privé, TSL veut bien être une petite souris pour voir la tête que vous ferez ! Chez TSL aussi, certains se décomposeront également, parce que comme vous, nous sommes des travailleurs sociaux engagés, et en tant que militant, nous serons encore plus stigmatisés, et freinés dans notre évolution de carrière.

 

Dans une interview accordée aux ASH, la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion précise " La revalorisation des statuts qui découle du passage en grade licence ne sera pas acquise pour l'ensemble des professionnels concernés".


Toujours selon la secrétaire d'Etat, " le passage en catégorie A se fera en fonction de leurs missions, c'est ce qui a été acté depuis le début, pour ce qui concerne la fonction publique dans le cadre des négociations sur les "parcours professionnels, carrières et rémunérations" (PPCR), qui démarrent en novembre pour la filière sociale. Il faut rappeler que l'accord de 2015, voulu par le Premier ministre et appuyé par les organisations professionnelles et une partie des syndicats, va désormais dépasser la fonction publique, puisqu'il aura aussi des conséquences sur le secteur privé. Tous les employeurs, du secteur public et associatif, ont été associés aux plans d'action en faveur du travail social et du développement social et ont approuvé cette revalorisation".

 

Ainsi donc, le passage en catégorie A dans la fonction publique avec son extension dans le secteur privé et associatif, se jouera à pile ou face, en fonction de critères que les employeurs définiront, et bien entendu, cet accord s'est fait avec la bénédiction approuvée des organisations professionnelles du travail social (ANAS, ONES, France ESF, FNEJE) et certaines organisations syndicales.

 

Se sera donc une revalorisation statutaire au compte-gouttes ! Et la cerise sur le gâteau, prévu en 2018, nous dit ce gouvernement ! Pourquoi pas en 3518 tant que nous y sommes ! Cela va renforcer l'attractivité du secteur affirme la Secrétaire d'Etat, quelle baliverne ! En pourcentage sur 900 000 travailleurs sociaux (public/privé) ( ES, CESF, AS, EJE, ETS), cela représentera 1% des promouvable en catégorie A.

 

Et tous ces travailleurs sociaux qui continuent de suivre ces organisations qui ne savent faire qu'une chose, précariser et déqualifier encore plus les travailleurs sociaux, leurs diplômes et leurs métiers. Ils ne sont pas pour la revalorisation, ils sont partisans de ceux qui fabriquent l'exclusion et la casse du travail social.

Ho Hé travailleurs sociaux, réveillez-vous ? Vous avez voté pour ces gens là !

 

Pourtant TSL depuis 2011, régulièrement interpelle les travailleurs sociaux, pour les mettre en garde sur les tromperies et l'hypocrisie de leurs organisations ! Il semblerait finalement que toutes ces organisations ont raison, quand ils déclarent qu'ils n'ont rien à craindre, que TSL prêche dans un désert !

 

De plus, saviez-vous que l'UNAFORIS est missionnée par le gouvernement pour mettre en œuvre leur projet de ré-architecture des formations et des métiers du travail social. Il est donc prévu dans cette ré-architecture de réduire considérablement le nombre d'heure d'enseignement, en abaissant à 1300 heures la formation d'assistant de service social et d'éducateur spécialisé, au lieu de 1865 h actuellement, avec 6 mois de stages contre 12 et 15 mois pour ces deux formations. Toutes les autres formations (CESF, EJE, ETS) seront donc réformées sur le même modèle, approuvée par les organisations professionnelles du travail social et certains syndicats. L'objectif étant de palier aux problèmes de financement des étudiants, qui se retrouve sans proposition de stage par les organismes employeurs. Bien entendu, pour conduire à bien cette ré-architecture, l'UNAFORIS a été nommé directement membre permanent par le gouvernement du HCTS.

 

Par ailleurs, l'enjeu pour l'UNAFORIS , le gouvernement et les organisations professionnelles et syndicales, c'est de calibrer toutes ces formations que nous venons de citer sur 1300 heures (juste niveau Licence bac+3). Ainsi les TSL, et les travailleurs sociaux ne pourront plus revendiquer le niveau Master pour leurs diplômes d'Etat.

 

Et c'est également pour tous les motifs que nous venons d'évoquer, que le Ministère des Affaires Sociales et le HCTS, ne désirent pas la présence officielle de Patrick Guichard dans cette instance, parce qu'ils savent que TSL est suffisamment fort, pour s'opposer à tous projets contraires à une réelle revalorisation des diplômes et des métiers.

 

Les nouveaux diplômes sont prévus pour 2018, donc, les travailleurs sociaux qui sont diplômés avant 2018, ne pourront pas bénéficier du passage en catégorie A. Ainsi, se sont des milliers de travailleurs sociaux qui seront pénalisés en catégorie B. Et oui ! La valeur de vos diplômes pour le gouvernement et vos organisations, sont obsolètes, des kleenex ! Voici le rapport de la CPC remis à la Secrétaire d'Etat, cliquer içi

 

Ce qui est encore plus curieux, c'est que très peu de travailleurs sociaux adhèrent à ces organisations ! Cependant, ces dirigeants qui n'ont à priori pas de valeur, puisqu'ils ont vendu et trompé les travailleurs sociaux, continuent de faire la pluie et le beau temps, sans personne pour leur faire barrage, mis à part TSL. Sur ces questions d'une grande gravité, pourquoi les travailleurs sociaux laissent-ils se produire une telle déchéance ! Ces organisations qui vous représentent dans les instances de l'Etat, comme par exemple, le Haut Conseil du Travail Social (HCTS), excusez-nous de l'expression, mais ils vous l'ont bien fait à l'envers !

 

Résiliez vos adhésions avec ses organisations professionnelles du passé qui abusent de votre confiance, elles sont dépassées !

 

Rejoignez TSL et ensemble nous construirons une nouvelle organisation professionnelle nationale, qui regroupera tous les travailleurs sociaux. Ces organisations professionnelles traditionnelles qui n'évoluent pas, qui sont contre le progrès social et participent à la casse du travail social, sont d'aucune utilité et très nuisible. Si vous voulez la revalorisation de vos métiers, de vos statuts, de vos diplômes et du travail social, alors, ces organisations doivent impérativement disparaitre, parce qu'elles ne représentent qu'elles mêmes et leurs intérêts personnels, elles sont vide de sens, creuse et sombre !

 

Peut-être que cet article publié dans les ASH le 13 octobre 2016, va vous ouvrir un peu les yeux, sur les organisations professionnelles et certains syndicats, qui sont des fossoyeurs du travail social, et la manière dont ils vous ont dupé ! Accrochez-vous, vous allez en avoir besoin.

 

Cliquer sur les images pour un meilleur confort de lecture 

 

 Logo Actualités Sociales hebdomadaires.jpg

 Travail Social le 13/10/2016 publié dans ASH

 

Sego.jpg

sego1.jpg

sego3.jpg

Source://www.ash.tm.fr/actualites/detail/96403/segolene-neuville-tout-doit-etre-sur-les-rails-pour-que-la-reforme-se-poursuive-apres-2017.html

 

Travailleurs sociaux, vous pouvez encore changer le cours des évènements en signant la pétition, rejoignez-nous !

Cliquer sur le lien : //www.petitions24.net/reconnaissance_master



15/10/2016

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2130 autres membres