Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Présentation du Conseil Supérieur du Travail social

Conseil supérieur du travail social

 


Pour ceux qui ne connaissent pas bien cette instance, voici la présentaion du "CSTS", qui en principe, a été créé pour "défendre et promouvoir" le travail social.


Le Conseil supérieur du travail social : compétences et champs d’actions


Représentation nationale des acteurs de la mise en œuvre des politiques sociales, le Conseil Supérieur du Travail Social créé en juillet 1984, est une instance consultative placée auprès du ministre chargé des affaires sociales au Ministère de la solidarité et de la cohésion sociale

La composition et les modalités de fonctionnement du CSTS ont été modifiées par arrêté du 7 juillet 2010 afin que cette instance soit en phase avec les évolutions sociales et que son mode de fonctionnement renforce la réactivité et la visibilité de ses travaux.

La compétence du CSTS s’étend à l’ensemble des questions concernant le travail social, notamment :

 

- l’exercice des professions sociales ;

- la formation des travailleurs sociaux ;

- les relations internationales dans le domaine du travail social.

 

Son rôle

- Apporter son expertise au ministre chargé des affaires sociales sur les problématiques du travail social et des formations sociales.

- Assurer une veille sur les nécessaires évolutions du travail social, des formations sociales et des pratiques professionnelles liées à la mise en œuvre des politiques publiques.

- Formuler des avis, recommandations et propositions à la demande du ministre chargé des affaires sociales notamment dans le cadre de rapports sur des thèmes que celui-ci lui soumet.

Le Conseil est consulté sur les orientations des formations sociales définies par le ministre.

Lieu de concertation et d’information, le CSTS contribue à la réflexion sur l’organisation, les méthodes et les objectifs du travail social et veille au respect de l’éthique des pratiques sociales et de la déontologie des professionnels. Il relaie les observations des usagers et des praticiens du travail social.

 

Son fonctionnement

L’arrêté du 7 juillet 2010 prévoit la création de quatre commissions et sous commissions qui structurent les travaux du conseil :

 

- une commission permanente chargée de représenter le conseil, de coordonner et de faire connaitre ses travaux. Deux sous commissions thématiques y sont rattachées :

- l’une chargée de la rédaction d’un rapport dont le thème est fixé par le ministre ;

- l’autre chargée d’une fonction de veille et de proposition sur des sujets d’actualité liés aux pratiques, aux enjeux territoriaux et à l’impact des thématiques émergentes sur le travail social ;

- une commission éthique et déontologie chargée des questions relatives à l’éthique des pratiques et à la déontologie des professionnels. Cette dernière fonctionne depuis avril 2006.

 

Au moins deux fois par an, le CSTS siège en assemblée plénière pour suivre les travaux des commissions, donner un avis sur les projets de textes réglementaires qui lui sont soumis et traiter des questions de l’actualité sociale. Il peut se réunir également pour réfléchir et faire des propositions sur des thèmes particuliers.

Le secrétariat du CSTS est assuré par le bureau des professions sociales de la Direction Générale de la Cohésion Sociale.

 

La 6ème mandature s’est achevée en 2009. Elle a donné lieu à deux rapports disponibles aux presses de l’EHESP :

 

- "Le travail social aujourd’hui et demain"

- "Développer et réussir l’intervention sociale d’intérêt collectif" et "La lutte contre les violences faites aux femmes"disponibles

 

Son installation au 29 septembre 2010

Sa composition

- 1 président : le ministre chargé des affaires sociales,

- 1 vice-président désigné par le ministre parmi les personnalités qualifiées,

- 50 membres bénévoles :

 

° 2 parlementaires,

° 7 représentants des ministres concernés par le travail social et les formations sociales,

° 6 représentants des collectivités territoriales,

° 4 représentants des caisses de protection sociale et agences,

° 6 représentants des organisations syndicales de salariés du secteur de l’action sociale,

° 3 représentants des organisations syndicales d’employeurs du secteur de l’action sociale,

° 4 représentants des acteurs de la formation,

° 9 représentants des usagers, associations et organismes nationaux,

° 9 personnalités qualifiées.

 

Productions du CSTS

Les travaux du CSTS sont des ouvrages de référence et des outils méthodologiques à l’usage des institutions et des professionnels.

 

- L’usager au centre du travail social – De l’énoncé des droits de la personne à l’exercice de la citoyenneté, conditions d’émergence de pratiques professionnelles novatrices 2006 Publié aux Editions de l’ENSP – Collection : « Rapports du CSTS »,

- Le travail social confronté au nouveau visage de la pauvreté 2006 Publié aux Editions de l’ENSP– Collection : « Rapports du CSTS »,

- Décloisonnement et articulation du sanitaire et du social 2006 Publié aux Editions de l’ENSP– Collection : « Rapports du CSTS »,

- Violence et champ social. 2002. Publié aux Editions de l’ENSP Collection : « Rapports du CSTS »

- Ethique des pratiques sociales et déontologie des travailleurs sociaux - 2001 Publié aux Editions de l’ENSP Collection : « Rapports du CSTS »

- Nouvelles technologies de l’information et de la communication et travail social - 2001 Publié aux Editions de l’ENSP Collection : « Rapports du CSTS »

- Intervention sociale d’aide à la personne - 1996 Publié aux Editions de l’ENSP Collection « Politiques et interventions sociales »

- Entreprises et travail social - 1996 Rapport à demander à la DGCS dans la limite des stocks disponibles

- Travail social et éducatif en internat - 1995 Rapport à demander à la DGCS dans la limite des stocks disponibles

- Adaptation du marché de l’offre et de l’emploi des travailleurs sociaux - 1995 Rapport à demander à la DGCS dans la limite des stocks disponibles

- L’image des travailleurs sociaux - 1995 Rapport à demander à la DGCS dans la limite des stocks disponibles

- Les formations au travail social dans la perspective de l’Europe de 1993 - Publié à la Documentation Française en 1993

- Enquêtes sociales – Fondements et légitimité - 1993 Rapport à demander à la DGCS dans la limite des stocks disponibles

- La déontologie au carrefour des libertés des usagers et des professionnels du travail social. – 1992. Rapport de la Mission « Déontologie et travail social » présidée par Monsieur Rosenczveig. (épuisé)

- Mise en œuvre des projets pédagogiques et évaluation du travail social dans les établissements – 1992 (épuisé)

- Innovation sociale et maintien à domicile –1992 (épuisé)

- Intervention sociale d’intérêt collectif – 1988 Publié à la Documentation Française

- Transversalité des formations initiales, réforme des formations d’éducateurs spécialisés et de moniteurs éducateurs – 1987 (épuisé)

- Emploi-Qualification – 1987 (épuisé)

- Formations permanentes et supérieures – 1987 (épuisé)

- Décloisonner les professions d’aide à domicile – 1987 (épuisé)



19/02/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2222 autres membres