Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Un nouveau métier : éducateur en libéral

Un nouveau métier : éducateur en libéral

 

Le collectif TSL approuve ces initiatives d'installation de travailleurs sociaux en libéral, qui ne vient pas remplacer  ou se substituer aux  services publics indispensables, mais qui sont complémentaires, de notre point de vue.

 

Nous nous interrogeons :  le travail social est-il un monopole des services publics et des associations qui mènent une mission de service public ? Ne peut-il y avoir de développement d'activité libéral ?  Comme  pour les infirmières, les masseurs kinésithérapeutes, les orthophonistes, les médecins, les juristes... ? Le travail social dans les services publics disparaitra-il au profit de l'activité libéral ?

Les travailleurs sociaux (assistantes sociales, éducateurs spécialisés, conseillères en économie sociale et familiale, éducatrice de jeunes enfants... ), qui décident de franchir le pas en s'installant en libéral, sont-ils déraisonnables de se lancer dans ce nouveau métier ? Peut-on leurs reprocher de participer à la "marchandisation du travail social", parce qu'ils souhaitent travailler autrement pour exercer leurs arts  ?

Nous ne le pensons pas, quitte à ce que les TSL soient pointés du doigt, comme faisant parti des groupes comme " l'hebdomadaire du social", cliquez içi, qui participent à cette soit-disant "marchandisation du travail social".

Instrumentaliser et diaboliser tous les professionnels éducatifs et sociaux qui décident de se lancer en libéral ou de créer une entreprise sociale, serait au contraire contre productif et ne favorise en rien la promotion du travail social et de ses métiers.

 

Un début : A travers ses initiatives de développement de l'exercice libéral, nous pensons au contraire, que cela favorise la diffusion d'une image positive auprès du grand public et du monde de l'entreprise. Faire connaitre nos professions, nos connaissances, nos compétences, nos responsabilités et la qualité des interventions en travail social et du travail d'accompagnement, participe à cette reconnaissance statutaire (CADRE - Chef d'Entreprise)) et du niveau de qualification de nos diplômes à Master pour lequel nous nous battons depuis 40 ans.

 

 

Par Bruno Demange - Publié le 11/03/2013

 

Ancien éducateur spécialisé durant 15 ans, puis responsable d'un établissement d'éducation des mineurs, Matthieu Melchiori a été convaincu dès 2009 qu'il existait un besoin qui ne trouvait pas forcément de réponse. Son cabinet est né dans l'agglo de Nancy. En 2013, ils sont au nombre de 3. 

 


 France 3 Lorraine Matthieu Melchiori en consultation

 

Comment se définit-il, exactement ?


Matthieu précise qu'il fait de la "guidance parentale" : "je guide et apporte du soutien parental à des familles qui souffrent, quand des situations conflictuelles deviennent difficiles à résoudre".
En clair, Matthieu tente de faire en sorte "que parents et enfants puissent à nouveau se comprendre, et se respecter"

Voyez ce reportage tourné par France 3 Lorraine en septembre 2011, au sein duquel nous avions suivi une séance, et recueilli des témoignages...

 


 

Quatre ans après le démarrage de son projet, Matthieu a le sentiment d'avoir réussi à installer ce nouveau métier dans le paysage...ce qui n'était pas gagné d'avance !
Certes, les qualifications requises et une riche expérience étaient au rendez vous. Et Matthieu a su également s'entourer de compétences diverses, lorsqu'elles s'avèrent nécessaires :

  • karathérapeute
  • pédopsychiatres
  • psychologues
  • orthophonistes
  • avocats
  • conseillers d'orientation
  • enseignants
  • responsables d’établissements scolaires
  • associations
  • assistantes sociales ...
  • et tout autre corps de métier pour aider à solutionner la situation.

Seule difficulté : la prise en charge représente un certain budget, qui, à ce jour, reste à la charge des personnes dans le besoin… ce qui ne permet pas à des personnes démunies de pouvoir faire appel à ses services comme elles le souhaiteraient.

En 2013, Matthieu travaille sur deux types de développement.


  France 3 Lorraine Matthieu Melchiori est aussi un chef d'entreprise

 

Premier grand projet : que d'autres cabinets comme le sien puissent apparaître dans d'autres villes !
C'est le cas en ce début 2013, avec l'ouverture de deux franchises :

  • à Metz
  • et à Montgeron (proche de Disneyland Paris)

Trois autres devraient ouvrir leurs portes dans le courant de l'année, et d'autres candidats expérimentés envisagent d'en faire autant.


Le second grand sujet est celui de la place de ce service dans notre société de demain.
La société a t'elle les moyens de laisser de plus en plus de situations difficiles s'installer ?
Qui peut engager des solutions plus efficaces qu'elles ne sont aujourd'hui (entre l'école, les services sociaux, la justice...) ?
L'école se sent parfois très démunies face à certaines situations, et ne sait plus quoi faire entre subir et exclure. Or "il existe des solutions" précise Matthieu Melchiori ! "Mais quels financements seraient les mieux adaptés ? Et qui serait le meilleur coordonnateur ?" 

Toutes des questions qui, à ce jour, restent ouvertes !

Source : //lorraine.france3.fr/2013/03/11/un-nouveau-metier-educateur-en-liberal-214411.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+France3-Lorraine-Info+%28France+3+-+Info+Lorraine%29

 

Pour soutenir les revendications des travailleurs sociaux pour la reconnaissance de leurs droits, signez la pétition en ligne. Cliquez içi



08/06/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2130 autres membres