Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

L'assistante sociale enferme son beau-père raciste dans une machine à UV

Une assistante sociale enferme son beau-père raciste dans une machine à UV

beret.jpg

Fait divers Publié le 2 octobre 2014

 

machine.jpg

 

CARPENTRAS (84) – Une jeune femme de 28 ans a séquestré le père de son époux dans une machine à UV réglée à pleine puissance pendant trois jours du 27 au 29 septembre a-t-on appris de sources policières. La carpentrassienne aurait voulu « se venger » des propos xénophobes de son beau-père, tenus à l’encontre de ses voisins jugés « trop colorés ».

 

L’homme de 56 ans, venu rendre visite à son fils et sa compagne le temps d’un weekend, aurait poussé la jeune femme « à bout » en tenant des propos racistes incessants envers les voisins de pallier d’origine africaine.

 

Excédée, l’assistante sociale de 28 ans aurait alors poussé son beau-père dans la machine à UV du couple lorsque ce dernier l’accompagnait à la cave de l’immeuble pour « chercher une bouteille de vin blanc ». Elle aurait ensuite fermé la machine avec une chaîne et un cadenas, réglé cette dernière au maximum et abandonné l’homme avec pour seules vivres une bouteille de sirop d’orgeat et des acras de morue congelés et pour seule compagnie la radio « Africa Number One » en streaming internet à plein volume. Une fois remontée seule à l’appartement, la femme aurait simplement justifié la disparition du beau-père par une « raison professionnelle urgente ».

 

Alertée par la musique, c’est une voisine qui frappera à la porte du garage et entendra les appels à l’aide haletants du quinquagénaire prisonnier. Déshydraté, affamé et très bronzé (seulement de face), l’homme s’en sortira sans conséquences sérieuses sur sa santé, malgré plus de 60 heures passées allongé, seul, sous une lumière aveuglante.

 

Les gens ne m'ouvrent plus la porte, je suis stigmatisé

 

L’homme, représentant de commerce dans le domaine des alarmes et du matériel d’auto-défense, affirme ne plus pouvoir travailler « comme avant » tant qu’il n’aura pas retrouvé « sa couleur normale », argumentant que « les gens ne lui ouvrent même plus la porte » et qu’il se sent « stigmatisé ». « Mes clients me prennent pour un cambrioleur et appellent même la police, alors que je suis justement là pour les aider à se défendre contre ces gens là » a-t-il déclaré aux gendarmes.

 

Poursuivie pour « séquestration et altération de l’apparence avec intention de la donner », la jeune femme risque jusqu’à trois ans de prison ferme et 150 000 € de dommages et intérêts.

 

Source : //www.ledailyberet.fr/2014/10/elle-enferme-son-beau-pere-raciste-dans-une-machine-a-uv/



06/10/2014

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2129 autres membres