Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Meurtre : Il fracasse le crâne de l'éducateur de plusieurs coups de marteau

Encore un meurtre d'un travailleur social qui a été jugé par la cour d’assises de l’Aude en 2017. Certes cet horrible drame remonte à quelques années, mais il nous semble important que cela soit porté à la connaissance des travailleurs sociaux et du grand public. Les violences graves, agressions et meurtres contre des professionnels du travail social ne sont pas des faits isolés et minoritaire. Nous nous efforçons de mettre sous les projecteurs chaque agression, afin que ces drames ne tombent pas dans l'oubli et ne soient pas banalisés dans les faits divers. Tous ces collègues agressés et assassinés méritent mieux que ça... 

 

C'est donc une affaire sombre qui avait défrayé la chronique judiciaire, avec la découverte du corps sans vie de l'éducateur spécialisé Daniel Dovetto de l’autre côté de la frontière espagnole, après qu’il ait été tué chez lui, à Arzens. 

 

Tué de coups portés à la tête

 

Détenu au centre pénitentiaire de Villeneuve-lès-Maguelone depuis le 13 février 2013, c’est un ex-SDF de 44 ans, Salim Aroudj, qui sera dans le box des accusés pour répondre du meurtre de l’éducateur spécialisé arzenais, dont il a été établi qu’il avait été tué de plusieurs coups portés à la tête par un objet contondant. TSL

 

Carcassonne : 30 ans de prison pour le meurtre sauvage de l'éducateur spécialisé

 

Journal Midi Libre Publié le 

 

C’est dans sa maison d’Arzens que Daniel Dovetto a été mortellement frappé par des coups portés à la tête.

 

C'est dans sa  maison d'Arzens que Daniel Dovetto a été mortellement frappé par des coups à la tête

 

Jeudi 2 mars après-midi, la cour d'assises de l'Aude a rendu son verdict et condamné Salim Aroudj, 43 ans, à une peine de 30 années de réclusion criminelle.

 

Cet ancien SDF était poursuivi pour avoir fracassé le crâne d'un éducateur spécialisé à coups de marteau.

 

Les faits s'étaient déroulés à Arzens, au domicile de la victime, dans la nuit du 2 au 3 septembre 2012. Le cadavre avait été transporté et abandonné en Espagne. 

 

Après deux heures et demie de délibéré, la cour a décidé de condamner l'homme à trente années de réclusion criminelle.

 

L'éducateur spécialisé avait été tué de plusieurs coups portés à la tête à l'aide d'un objet contondant. Le cadavre de Daniel Dovetto avait ensuite été transporté par voiture jusqu'en Espagne, avant d'être abandonné le long d'un chemin situé entre Figueres et Gérone. C'est le 3 septembre 2012 que le cadavre du quadragénaire avait été retrouvé en Espagne.

 

Gérée par un juge d'instruction espagnol dans un premier temps, cette affaire peu commune avait ensuite été transmise au pôle de l'instruction de Narbonne dans le courant du mois de décembre 2012. L'enquête, menée alors par les gendarmes de la section de recherche (SR) de Montpellier, avait rapidement permis de confondre deux suspects, dont Salim Aroudj. On se souvient qu'à l'époque, les deux hommes n'avaient pas cessé de se rejeter la responsabilité de ce crime sur fond d'alcool.

 

Claude Boyer

 

Source : https://www.midilibre.fr/2017/03/02/carcassonne-30-ans-de-prison-pour-le-meurtre-sauvage-de-l-educateur-specialise,1473653.php

 

 


11/02/2020

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2861 autres membres