Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Attaque indigne contre Ségolène Royal : soutien du collectif TSL

Stupéfaction et ricanements après l'attaque de Valérie Trierweiler contre Ségolène Royal

 

Le collectif "les travailleurs sociaux libres", dénonce les attaques indignes de Valérie Trierweiler contre Mme Ségolène Royal, candidate à la députation à la Rochelle et bien placée pour emporter cette élection législative très serrée.

 

Compte tenu des enjeux des élections législatives, et par respect pour son compagnon François Hollande, Président de la République, Valérie Trierweiler aurait du garder le silence, au lieu de révéler publiquement sa haine et sa jalousie maladive à l'encontre de Ségolène Royal, dont elle veut la mort politique parce qu'elle fut l'ex-épouse de François Hollande...

 

Plus cruelle encore est la présidente du Front national, Marine Le Pen, qui évoque dans le Télégramme de Brest un "débat entre socialistes" avant de lâcher :

"Ce qui est sûr, c'est qu'on peut constater que Mme Trierweiler est peut-être la Première dame, mais elle n'est certainement pas une grande dame".

Patrick Vignal, avec le service France Yahoo, édité par Yves Clarisse

 

Mme Royal, Présidente du Conseil Régional de "Poitou Charente" et ex-épouse de François Hollande, élu Président de la République, avec lequel elle a eu quatre enfants, est entrée en contact avec notre collectif "les travailleurs sociaux libres". Elle nous a fait part de son soutien par une lettre adressée à notre collectif en 2011, déclarant soutenir les revendications légitimes des travailleurs sociaux, afin qu'ils obtiennent la reconnaissaisance et la revalorisation de leurs diplômes et de leurs professions...

 

Notre collectif "TSL, transmettons nos encouragement et notre soutien à Mme Royal. Nous lui souhaitons la réussite à l'élection de député, dimanche 17 juin 2012.

 

Notre collectif, invite tous les travailleurs sociaux de la Rochelle ainsi que leurs sympathisants, à voter massivement en faveur de Mme Ségolène Royal, dimanche 17 juin 2012, afin qu'elle soit élue député avec une forte majorité.

 

Au delà de la morale et des calculs politiques ! Les travailleurs sociaux ont tout intérêt à élire les personnalités politiques (gauche et droite) favorable à leurs revendications... Mme Ségolène Royal fait partie de ces personnalités politiques qui pésent dans les décisions et les orientations politiques de la France. Elle soutiendra notre demande de promotion du travail social, si elle est élue député, voire Présidente de l'assemblée Nationale, comme le Premier Ministre et le Président de la République ainsi que d'autres membres du gouvernement et des parlementaires de differentes familles politiques, qui nous ont adressé des messages de soutien.

 

 

 

Voici l'article !

 

 

France TV INFO
Publié le 12/06/2012 | 12:07 , mis à jour le 13/06/2012 | 07:39
La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, à Tulle (Corrèze), le 5 mai 2012.
(MORIN AWAAD / MAXPPP)
 
Dans un  message envoyé sur son compte Twitter, mardi 12 juin à midi, Valérie Trierweiler, la compagne du Président de la République, François Hollande, a apporté son soutien au candidat dissident Olivier Falorni, opposant de Ségolène Royal dans la circonscription de La Rochelle-Ile de Ré (Charente-Maritime). 
Valerie Trierweiler@valtrier
 
 
Stupeur. La déclaration est d'autant plus étonnante que François Hollande a envoyé un mot de soutien à son ancienne épouse, en difficulté dans cette circonscription. Dans un restaurant de La Rochelle, où déjeunent Martine Aubry, Cécile Duflot et Ségolène Royal.

 

La Première dame, Valérie Trierweiler, (qui n'aime pas qu'on l'appelle ainsi) confirme l'authenticité de son message à l'Agence France-Presse d'un "oui" à un SMS l'interrogeant sur la réalité du tweet incendiaire.

 

Ce tweet est donc une vraie déclaration de guerre de la compagne de François Hollande à Ségolène Royale l'"ex" épouse de François Hollande, Président de la République.

 

Ségolène Royal dénonce des attaques "personnelles" et "méprisantes"

Ségolène Royale a reçu mardi à la Rochelle, le soutien de la première secrétaire du parti socialiste, Martine Aubry-I AFP/Xvier Leoty

 

Au terme d'une journée de campagne agitée par les 140 signes du tweet de Valérie Trierweiler encourageant Olivier Falorni,candidat dissident aux législatives dans la même circonscription de Charente-Maritime que Ségolène Royal, la candidate du PS a dénoncé, mardi 12 juin, les attaques "personnelles" et "méprisantes" à son encontre.

 

"Dans cette campagne, je n'ai jamais proféré d'attaques personnelles", a déclaré sur France 3 Poitou-Charentes Mme Royal. "J'en ai beaucoup subi, de très méprisantes, sous tous les tons, sous toutes les formes, mais ma responsabilité (...), c'est d'élever le débat". "Lorsqu'il y a des divisions, lorsqu'il y a des petites phrases, des attaques personnelles, les gens se sentent méprisés parce qu'ils attendent autre chose de la politique", a-t-elle ajouté.

Interrogée sur le message de soutien de Mme Trierweiler au candidat dissident Olivier Falorni, Mme Royal a déclaré : "Je n'ai pas de commentaire à faire", après avoir souligné qu'elle était soutenue par François Hollande son ex-mari et Président de la République.

 

Source :

http://www.francetv.fr/info/sur-twitter-valerie-trierweiler-soutient-l-opposant-a-segolene-royal_106353.html



13/06/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3077 autres membres