Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Austérité, impôts, taxes et passe-droits: on en a marre !

 Si tu ne veux pas subir la crise et la perte des acquis sociaux, vote pour le changement en 2012

 

La vie d'hier est encore plus dure que celle d'aujourd'hui ou pire encore. Taxe... TVA, assurance, impôts, contribution, Ursaff, retraite...Cela ne s'arrêtera t-il donc jamais !

 

Toujours les mêmes personnes qui doivent débourser (la classe ouvrière et la classe moyenne). Les privilégiés sont exonérés. Saviez-vous que plus vous êtes aisés et moins vous payez d'impôts !

 

Il n'existe pas de logique ni de bon sens, il me semble normal que ce soit les personnes aisés et les riches qui devraient supporter le plus l'impôt. Peut-être suis-je le seul à le penser, si c'est le cas ça craint !

 

Pour ce qui est du problème de la crise, ce ne sont pas les ouvriers qui l'ont créé mais bien les riches, les banquiers, les financiers, les grands patrons du CAC 40, les actionnaires, les décideurs politiques et le gouvernement. Ils se sont amusés à spéculer avec de l'argent qui ne leur appartient pas. Cet argent, c'est l'argent des contribuables, des français qui triment chaque jour pour gagner leur pain quotidien et nourrir leur enfant.

 

Les banques françaises ont été en déroute, le président Nicolas Sarkosy et sa bande d'amis les ont renfloué. Mais avec quel argent ? Car il disait qu'il ni en avait plus quand il s'agissait d'augmenter les fonctionnaires et les smicards.

 

Et voilà ! d'un coup de baguette magique le flouze apparait et des milliards sont distribués aux banques. Oû donc a t-il pris ces milliards ? Chez les ouvriers et la classe moyenne qu'ils ont saigné à blanc. C'est toujours comme ça, toujours les mêmes qui trinquent, rien ne change.

 

Mais qu'est-il devenu cet argent prêté aux banques ? Deux années sont passées et les français ont déjà oublié. Ils ont été anesthésié. Absorbés ils étaient par la sur representation de Sarkozy et de sa candidature "hésitante" à la présidentielle de 2012. Et les médias unis s'en sont donnés à coeur joie pour amplifier l'éventuel abandon de sa candidature.

 

Tout cela n'est que du bluff, pour endormir les français et bien entendu les médias sont dans le coup. Qui donc est à la tête des médias (TV, radio, presse...), ce sont les amis de Sarkosy placés en 2007 dans toutes les instances et réseaux stratégiques de France juste après son élection à la présidence de la république. Même son fils Jean Sarkozy, âgé de 19 ans, en deuxième année de droit avait été choisi par son père pour accéder à la présidence des grandes entreprises financières de Paris- La Défense. Heureusement, ce plan a échoué, il s'en est fallu de peu...

 

En rétorsion, le président se vengea en assommant les français par une série de réforme aussi impopulaire les unes que les autres dont la TVA sociale qui est au menu du jour.  Puis par la proposition de diminuer une nouvelle fois les allocations chômages, car voyez-vous notre président Nicolas Sarkosy et sa bande de copains sont persuadés que les chômeurs, les Rmistes sont tous des "fainéants"en puissance.

 

L'idée c'est de les faire travailler bénévolement tous ces "fainéants" qui ne savent pas quoi faire de leurs journées. Il faut mettre tous ces chômeurs et Rmistes à la disposition des collectivités locales ou des associations, des entreprises, afin qu'ils puissent travailler gratos pour le bien de l'intérêt général. En contre partie du service rendu à la nation,  ils  pourront continuer à percevoir de minables allocations. Mais le but de la manoeuvre c'est tout simplement de supprimer toutes les allocations de survies des français dont les acquis sociaux et de les redistribuer aux riches par des moyens détournés comme savent si bien le faire certains de nos ministres, présidents et grands patrons.

 

Travailler plus pour gagner plus, ce message s'adresse aux personnes aisées mais pas aux ouvriers ni aux pauvres et à toutes ces familles qui crient famines.

 

L'expèrience le démontre, ceux qui ont travaillé plus (ouvrier...) ont gagné moins. Certains sont contraints de travailler le dimanche, pour le même salaire alors qu'à l'origine ce n'est pas une obligation. Mais que faire quand votre patron vous demande de venir bosser le dimanche, voire tous les dimanche. Et bien vous y aller, parce que vous avez peur de perdre votre job. Donc vous vous écrasez par crainte d'avoir un jour à pointer à l'agence Pôle-Emploi ou les files d'attentes sont plus longues qu'un train de marchandise.

 

Il ne faut pas que les français rate ce grand rendez-vous de 2012, sinon l'austérité que nous subissons augmentera, cela n'augmentera pas pour les riches mais pour les plus démunis, les français les plus fragiles.

 

Si je peux me permettre de vous conseiller, voici ma consigne de vote pour l'élection présidentielle de 2012, votez pour le candidat qui souhaite un vrai changement politique. Bon ! c'est vrai ils tiennent tous le même refrain du changement politique. Mais, je sais que vous ferez le bon choix en n'élisant pas le responsable de la crise, de la baisse du pouvoir d'achat, du gel des salaires, des départs à la retraite à bientôt 75 ans, de la supression des 35h etc.

 

J'ai trouvé une petite vidéo tout en musique taxique de l'exploitation financière (droite-gauche) qui va vous faire rire jaune sur ce que nous subissons mais qui ne va pas aller en s'arrangeant.

 

Coeur fragile, attention à la crise !

 

aram>



10/02/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3039 autres membres