Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Circulaire interministérielle du 5 décembre 2011 relative à la mise en crédits européens (ECTS)

Trois années d'études supérieures intensives = Bac dans la fonction publique et les ARS 

Mise en crédits européens (ECTS) des formations préparant aux diplômes de travail social de niveau III (bac+2) 

Chers travailleurs sociaux!

 

Agenouillez-vous et remerciez votre Direction Générale de la Cohésion Sociale placé sous la tutelle de Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la solidarité et de la cohésion sociale, notre Maître à tous qui, dans sa grande bonté édite un guide pratique pour l'application des 180 crédits pour les centres de formation à appliquer dés la rentrée 2013.

 

Ah ! qu'il est bon de lire que nous avons une reconnaissance de trois ans d'études (toujours homologué au niveau III (BAC+2) au RNCP. Mais ce qu'on ne vous dit pas, c'est que depuis 2010, les diplômes (DEES, DEASS, DECESF, DEETS, DEEJE, DEFA) sont reconnus au niveau bac dans la fonction publique et les ARS (agence régionale de santé), comme c'est étrange ! les pouvoirs publics restent silencieux sur ce sujet sensible. Alors que nos diplômes équivalent Master 1 (bac+4) dans le cadre du processus de Bologne.

 

Les TSL préfèrent aller pleurer dans leur coin pendant que vous lirez ce petit article.

Mais vous pouvez aussi choisir de rejoindre notre mouvement pour lutter contre cette injustice.

Bonne lecture !

Actualités Sociales Hebdomadaires - Numéro 2737 du 16/12/2011
Dans les textes - Professions et formations sociales

Un guide pratique sur la mise en crédits des diplômes en travail social de niveau III, qui doit être achevée d’ici à 2013

La direction générale de la cohésion sociale (DGCS) diffuse, dans une circulaire, un guide pratique à l’attention notamment des établissements de formation pour la mise en crédits des formations préparant aux diplômes d’Etat en travail social de niveau III (bac+2) inscrit au RNCP.

 

En septembre dernier, des arrêtés ont en effet permis d’inscrire les diplômes d’Etat d’assistant de service social (DEASS), d’éducateur spécialisé (DEES), d’éducateur technique spécialisé (DEETS), d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) et de conseiller en économie sociale et familiale (DECESF) dans l’espace européen de l’enseignement supérieur. L’obtention de ces diplômes doit donc donner lieu à l’attribution de 180 crédits européens (ECTS) , ce qui correspond à la reconnaissance de trois années d’études supérieures.


Selon la DGCS, la mise en crédits des formations implique dès à présent pour les établissements un travail d’adaptation des programmes de formation. « Afin de tenir compte des réflexions plus ou moins avancées selon les établissements de formation », il est « raisonnable de prévoir un délai de deux ans pour finaliser la mise en crédits », qui devrait donc être opérationnelle « pour la rentrée 2013 », indique l’administration. Et d’ajouter que, dans ces circonstances, le dépôt de la déclaration rectificative, qui retrace toute modification de l’un des éléments de la déclaration préalable du centre de formation, auprès du préfet de région doit intervenir au plus tard le 30 avril 2013.

 

La circulaire insiste par ailleurs sur le fait que « cette nouvelle organisation des formations doit avoir des effets sur leur qualité. La mise en crédits est l’occasion d’approfondir la réflexion dans un certain nombre de domaines, estime la DGCS : plus grande lisibilité des contenus des modules, organisation de la progressivité de l’acquisition des compétences, recherche de correspondance entre les modes d’évaluation et les compétences visées… »

 

[Circulaire interministérielle DGCS/4A/DGESIP/2011/457 du 5 décembre 2011, NOR : SCSA1133705C, disp. sur circulaire.Gouv.fr.
Cliquez  içi


17/12/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2737 autres membres