Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

CORONAVIRUS : Appel à la mobilisation de tous les travailleurs sociaux

Les travailleurs sociaux, ces autres héros

SOIGNANT.jpg

 

TSL remercie tous les travailleurs sociaux mobilisés qui apportent leur contribution à la lutte contre l'expansion de l'épidémie de Coronavirus.

 

En pleine crise du Coronavirus, les travailleurs sociaux sont eux aussi en première ligne à l'échelle nationale.

 

Dans le secteur du travail social, confronté au manque de moyens humains et matériels chronique, la crise du coronavirus fait exploser des situations inhumaines. Depuis le début de la crise, les travailleurs sociaux prennent progressivement la mesure du niveau de délaissement des personnes en situation de grande détresse...

 

Plus de 110 étudiants de l’IRTS se sont déjà déclarés volontaires en Lorraine pour donner un coup de main aux éducateurs spécialisés, notamment pour garder les enfants placés. Un élan de solidarité de jeunes en formation qui répond à l’appel lancé par les quatre conseils départementaux lorrains.

 

C’est un élan de solidarité spontané qui n’étonnent pas les responsables de l’IRTS de Lorraine : plus de 110 jeunes en formation ont déjà répondu à l’appel lancé pour garder des enfants placés en internat.

Des étudiants qui se sont déclarés volontaires en Lorraine pour donner un coup de main aux éducateurs spécialisés, notamment pour garder les enfants placés, privés d’école. 

 

Dans le travail social, l’une des valeurs les plus fortes, c’est la valeur d’engagement

 

"C’est un chouette élan de solidarité" reconnait Muriel Willemin, directrice des formations, pas surprise de l’engouement immédiat de dizaines d’étudiants, "dans le travail social, l’une des valeurs les plus fortes, c’est la valeur d’engagement. On peut se dire que c’est naturel mais dans ces moments aussi anxiogènes, on ne sait pas ce que c’est que le naturel".

 

Renforcement des effectifs

Après un premier appel, lancé aux étudiants de 2ème et 3ème année, l’appel a été, ce lundi 23 mars, étendu à l’ensemble des 3000 étudiants de Lorraine de l’IRTS, pour répondre aux besoins dans les Vosges et en Meuse. Des étudiants qui ont déjà prêté main forte, notamment au centre départemental de l’enfance à Metz et au REMM à Nancy, le réseau éducatif de Meurthe-et-Moselle.

Un appel justifié par le renforcement nécessaire des effectifs dans les maisons d’enfants à caractère sociaux et les centres départementaux de l’enfance œuvrant dans le champ de la protection de l’enfance afin de prendre en charge les enfants placés à l’internat. 

 

Pour que cette période soit vécue sereinement par les enfants et adolescents

 

L’appel lancé par le directeur de l’IRTS, Luc Ferster,  pour participer à cette mission de continuité de service des enfants placés, "pour que cette période soit vécue sereinement par les enfants et adolescents accueillis ou accompagnés" a déjà reçu plus d’une centaine de réponses favorables des étudiants.

 

Les sept filières de l’institut ont été mobilisées, des formations qui mènent à différents métiers : assistant du service social, éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé, éducateur technique spécialisé, moniteur-éducateur,  technicien de l'intervention sociale et familiale, conseiller en économie sociale et familiale, animateur social.

 

Garanties sanitaires

Une solidarité demandée par tous les départements, notamment par Mathieu Klein, le président du département de Meurthe-et-Moselle, qui entend assurer la continuité du service public avec toutes les garanties sanitaires. 

Au delà du bénévolat, certains étudiants en 3ème année signeront des CDD mais pas au-delà d’une journée par semaine car la formation se poursuit à distance pour les étudiants. Depuis le 16 mars, tous les stages ont été suspendus comme l’ensemble des cours à l’IRTS de Lorraine. 

 

23 mars 2020 Source : https://www.francebleu.fr/infos/societe/coronavirus-l-elan-de-solidarite-des-futurs-travailleurs-sociaux-en-lorraine-1584999911

 

vie.jpg

 

Coronavirus : les travailleurs sociaux sur la brèche à Limoges

 

France Info 3 Nouvelle Aquitaine - Publié le 21/03/2020

 

Les travailleurs sociaux de la Maison du département de Limoges poursuivent leur mission d'aide aux plus démunis / © Frédérique Bordes

 

En pleine épidémie de coronavirus, les travailleurs sociaux continuent leur mission d'aide aux plus démunis. C'est notamment le cas à la Maison du département, située dans le quartier des Coutures. Elle gère un secteur de 142 000 habitants sur tout le sud de l'agglomération de Limoges.

 

es travailleurs sociaux de Haute-Vienne se démènent plus que jamais pour poursuivre leur action auprès des publics fragiles.

Leur mission s'est recentrée sur des problèmatiques plus urgentes ou vitales comme secourir des enfants en difficulté, des parents en détresse, des bénéficiaires du RSA...

 

 

Aux Coutures, 36 travailleurs sociaux mobilisés

Derrière les grilles de la Maison du Département, située dans le quartier des Coutures, le personnel intervient sur le secteur sud de l'agglomération de Limoges.

Nous trions les urgences par téléphone d'abord... Cela peut être une assistante sociale, un éducateur... Nous recevons les gens trois demi-journées par semaine. (Isabelle Borie, directrice Adjointe de la Maison du Département Limoges Sud Agglomération)

Moi, je touche juste une petite retraite, même pas 600€... Dès qu'ils ont vu qu'il y avait un peu d'argent qui entrait, il a été pris. Mon compte a été bloqué. (Makhlouf Meziane, usager)

 

Avec la crise liée au Covid-19, les priorités changent. Il faut avant tout accompagner les personnes en situation de fragilité par téléphone avec seulement quelques exceptions d'urgence. 

 

 

RSA.jpg

Marie-Laure Betoulle, en charge du R.S.A, suit 3 500 bénéficiaires :

C'est surtout l'ouverture du droit au RSA ou le rétablissement d'un droit pour que les personnes puissent continuer à percevoir cette allocation... pour continuer à vivre, à faire leurs courses... vivre au quotidien. (Marie-Laure Betoulle, responsable Insertion à la Maison du Département Limoges Sud Agglomération)

 

Les travailleurs sociaux font tout ce qu'ils peuvent pour que la situation ne se dégrade pas chez les plus démunis.

Avec le confinement, ils craignent malgré tout les violences en famille et rappellent que s'il est interdit de sortir sans attestation de déplacement, fuir une situation jugée inacceptable est autorisé. 

 

 

Par Martial Codet-Boisse

 

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/haute-vienne/limoges/coronavirus-travailleurs-sociaux-breche-limoges-1804084.html

 

Pétition : Le Covid-19 sévit dans notre pays et fais des ravages monstre ! SVP signez la pétition Pour que le protocole du Pr Didier Raoult sois mis en place dans tous les CHU



26/03/2020

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3074 autres membres