Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Diplôme d’Etat d’Assistant Familial

Diplôme d’Etat d’Assistant Familial

Source : Arrêté du 14 mars 2006 relatif au diplôme d’Etat d’assistant familial (BO Santé, Solidarités n°2006/4 du 15 mai 2006)
ANNEXE I

 

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

 

Définition de la profession et du contexte de l’intervention

 

L’assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession définie et réglementée d’accueil permanent à son domicile et dans sa famille de mineurs ou de jeunes majeurs de dix-huit à vingt et un ans. L’accueil peut être organisé au titre de la protection de l’enfance (art. L. 421-1 et suivants du code l’action sociale et des familles et articles L. 773-1 et suivants du code du travail) ou d’une prise en charge médico-sociale ou thérapeutique. L’assistant familial doit être titulaire d’un agrément délivré par le président du conseil général après vérification que ses conditions d’accueil garantissent la santé, la sécurité et l’épanouissement des mineurs accueillis.

 

En cas de circonstances imposant une séparation entre parents et enfant, le fondement de la profession d’assistant familial est de procurer à l’enfant ou à l’adolescent, confié par le service qui l’emploie, des conditions de vie lui permettant de poursuivre son développement physique,
psychique, affectif et sa socialisation.

 

Le rôle de l’assistant familial est :
d’assurer permanence relationnelle, attention, soins et responsabilité éducative au quotidien de l’enfant, de l’adolescent ou du jeune majeur selon ses besoins ;
de favoriser l’intégration de l’enfant, de l’adolescent ou du jeune majeur dans la famille d’accueil en fonction de son âge et de ses besoins, de veiller à ce qu’il y trouve sa place ;

 

Et, avec les autres membres de l’équipe technique pluridisciplinaire du service d’accueil familial permanent (travailleur social référent, psychologue, psychiatre, chef de service...) et les autres membres de la famille d’accueil :
d’aider l’enfant, l’adolescent ou le jeune majeur à grandir, à trouver ou retrouver un équilibre et à aller vers l’autonomie ;
d’accompagner l’enfant, l’adolescent ou le jeune majeur dans ses relations avec sa propre famille.

 

Le travail de l’assistant familial s’inscrit dans un projet éducatif global qui nécessite un ensemble d’interventions psycho-socio-éducatives spécifique à chaque enfant, adolescent ou jeune majeur. En conséquence, l’assistant familial fait partie de l’équipe pluridisciplinaire d’accueil familial
permanent et à ce titre participe aux réunions d’évaluation et/ou de synthèse sur la situation du ou des enfants accueillis.

 

Ainsi cette profession participe à la prise en charge des conséquences des troubles de la parentalité pour l’enfant et à la prévention de leur répétition. Elle contribue également à la lutte contre les exclusions dont peuvent être victimes les personnes ayant souffert de troubles importants durant l’enfance.
On recense un peu plus de 43 000 assistants familiaux (données 2003) dont 37 000 employés dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance par les conseils généraux.
Les autres secteurs d’intervention sont :
les services de placement familiaux gérés par des établissements privés associatifs autorisés par les départements et habilités par la justice (art.L. 312-1 du CASF) ;
les services d’accueil familial spécialisé (annexes XXIV du code de la sécurité sociale - décret no 89-798 du 27 octobre 1989) ;
l’accueil familial thérapeutique en services de psychiatrie infanto-juvénile (arrêté du 1er octobre 1990).
Quel que soit le dispositif dans lequel il s’inscrit, l’accueil familial permanent est toujours chargé de veiller au bien-être et au développement satisfaisant du mineur ou du jeune majeur. Il est donc possible de définir un « emploi générique » permettant d’élaborer un référentiel de compétences et un contenu de formation communs à la profession.

 

 

 

 

 Référentiel de certification

 

 

 

 

 

ANNEXE III

 

RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

 

Modalités d’alternance

 

La formation préparant au diplôme d’État d’assistant familial est une formation de 240 heures qui doit être suivie par tout assistant familial, dans un délai de trois ans après la signature du premier contrat de travail. C’est une formation en alternance dispensée sur une amplitude de 18 à 24 mois aux assistants familiaux agréés en situation d’emploi. La formation, conçue dans une interaction constante entre milieu professionnel et centre de formation, a pour objectif l’acquisition des compétences nécessaires à cette profession à partir des problématiques et de l’analyse des pratiques liées à son exercice.
Dans les deux mois qui précèdent l’accueil du premier enfant confié à un assistant familial, au titre du premier contrat de travail suivant son agrément, la formation préparant au diplôme d’État d’assistant familial est précédée d’un stage préparatoire à l’accueil d’enfants de 60 heures. Ce stage est orienté sur la découverte des institutions médico-sociales et des divers intervenants de l’accueil familial permanent.



20/03/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2861 autres membres