Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Diplômes du travail social et Master1(bac+4) sont-ils équivalents ?

Respect du processus de Bologne

 

Certains détracteurs pensent que demander la reconnaissance à Master (bac+5) des diplômes en travail social relève du non sens voire de l'aberration.

Mais ces mêmes détracteurs ont-ils au moins pris le temps de se renseigner, de comparer, de se documenter, avant de porter un tel jugement ?

 

Non, le mouvement des travailleurs sociaux libres n'est pas une bande de joyeux lurons complètement illuminés qui s'est réveillé un jour en se disant: "Ah ben, tiens ! Ce matin, comme j'ai rien à faire, je m'en vais faire un blog pour ridiculiser les travailleurs sociaux. "

 

Non ! la création de ce blog pour demander la reconnaissance à Master, c'est le fruit d'une réflexion, d'une pratique professionnelle diversifiée en tant qu'animateur, en tant qu'éducateur spécialisé, en tant qu'assistant de service social, en tant qu'ingénieur du social.

 

Car oui, une vingtaine d'année d'exercice professionnel dans le travail social, de réflexion sur une pratique de terrain, auprès des familles, de SDF, de jeunes en errance, d'enfants victimes de maltraitance et autres violences, et d'années en constants apprentissages des différents métiers du social m'ont amené à observer d'une part le mépris des politiques à notre égard et d'autre part à constater le mépris de certains travailleurs sociaux envers les confrères n'appartenant pas à leur corps de métier.

 

J'ai connu les assistantes sociales regardant de haut les éducateurs spécialisés. J'ai pu voir des éducateurs spécialisés se gausser des animateurs. Chacun croyant sa profession, l'essence même du travail social.

 

Mais j'en ai connu aussi se complétant, persuadés que les différentes formations enrichissent les points de vue, travaillant main dans la main pour le bien des populations auprès desquelles ils interviennent.

 

Et qu'elle est le point commun de ces travailleurs sociaux ?

Le nombre d'années de formation.

 

Trois, pour les défasiens;

Trois, pour les assistantes sociales;

Trois, pour les conseillères en économie sociale et familiale;

Trois, pour les éducateurs spécialisés;

Trois, pour les éducateurs de jeunes enfants;

Trois pour les défasiens;

Trois pour les éducateurs techniques spécialisés;

 

La reconnaissance à bac+3, cela fait des années que les travailleurs sociaux en parlent, mais chacun de son côté car chaque corps de métier est convaincu que seule sa profession est digne d'une revalorisation à Licence.

 

Mais quel poids peuvent avoir 8000 défasiens ?

Que pèsent 42 000 assistants sociaux et 62040 éducateurs spécialisés ?

Que peuvent faire 11000 conseillères en économie sociale et familiale ?

Que vaut 22 000  éducatrices de jeunes enfants ?

Que dire de 8 000   défasiens ?

Que dire des 5300 éducateurs techniques spécialisés... ?

 

Pas grand chose !

Par contre 163 790 travailleurs sociaux unis, peuvent demander la reconnaissance de leurs diplômes.

Alors que faut-il demander ? Licence ou Master ?

 

La réforme des diplômes d'Etat du travail social visant à se conformer au processus de Bologne, va nous permettre de comparer les profils de formation, et les heures effectuées dont la charge de travail de l'étudiant pour obtenir les fameux ECTS (crédits européens). 

 

Et qu'observe-t-on?

Que les diplômes en travail social social ne sont pas au niveau licence mais à Master (bac+5).

 

En effet, le nombre d'heure de formation concentrée sur trois années des diplômes en travail social sont équivalents à un Master universitaire. rappelle : dans le cadre des diplômes universitaires des stages de trois, six mois et plus, ne sont pas obligatoires à chaque étape du cursus licence (L1-L2-L3), et master (M1-M2).

 

Par ailleurs, si on prend en comparaison une licence universitaire de sociologie et le DEASS ou bien le DEES, le DEFA, DEEJE, DECESF, DEETS, on constate que les enseignements..., des formations en travail social sont supérieurs à la licence et aux M1.

 

Pourquoi, les heures de formations des diplômes en travail social sont-ils organisées sur trois ans, alors qu'il faut quatre ou cinq années pour obtenir un Master ? Tout cela pose question et nous démontre bien que pour obtenir un diplômes en travail social, le nombre d'heures de formation est concentrés sur trois années d'étude post bac, qui est équivalent à un master universitaire. Mais ce qui est important à retenir, c'est que dans le cadre du processus de Bologne, ce ne sont pas le nombre d'années d'étude qui compte mais le nombre d'heures globale des études ou de la formation, qui se calcul en ECTS (crédits européens) qui permet de déterminer le niveau du diplôme Licence-Master-Doctorat

 

Nous avons donc vérifié et nous comptabilisons que le DEFA, DEES, DECESF, DEEJE, DEETS, DEASS), sont bien supérieurs à la licence et au Master 1 bac+4), et se situe au niveau Master2, (lire ici). 

 

- Pour obtenir une licence à l'université c'est en moyenne 1000 heures d'études (enseignement théorique) organisée sur trois ans.

 

 

- Pour obtenir un Master 1 (bac+4) à l'université c'est environ 1400 heures d'études organisée sur quatre années.

 

 

- Pour les diplômes du travail social (AS, ES, CESF, EJE, ETS...), c'est en moyenne 1800 heures d'études (enseignement théorique), organisée sur trois années pour obtenir l'un de ces diplômes d'Etat en travail social, avec en plus une formation pratique d'environ 1680 heures effective sur site qualifiant

 

Tous les diplômes du travail social ont été rénovés pour répondre aux exigences européennes et sont équivalents en nombre d'heures globale de formation 5040 heures stages compris et charge de travail.

 

J'en veux pour preuve les procédures d'allègements de formation pour le passage d'un diplôme du travail social à l'autre, mais aussi à la fac, où avec un diplôme du travail social (DEFA, DEASS, ...), il est possible d'accéder directement en Master 2.

 

En voici un exemple concret:

 

L'université de Lille propose une formation de haute qualité : un Master 2 Interprofessionnel "Travail social et Santé en Europe" sur deux ans en formation continue, avec accès en Doctorat. 

 

(Nous attirons votre attention sur le 2e feuillet du dépliant où figure les conditions d'admission :un diplôme du travail social. Or pour accéder à un Master 2, il faut avoir un Master 1). Le programme et les contenues de formations en travail social sont incontestablement équivalent à un Master2

 

Cela ne sous-entend-il pas que nos diplômes sont équivalents à un Master ?

(N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

 

Diplômes en travail social : Heure de formation globale (cours théorique + stages pratiques) les travaux personnels ne sont pas comptabilisés.

 

Cependant nous pouvons évaluer le volume horaire global à environ 5040 heures pour l'ensemble des formations du travail social cité ci-dessous.

 

DECESF :  3065 h

DEETS   :   3465 h

DEASS   :  3650 h

DEEJE    :  3765 h

DEES     :   3771 h

DEFA      :  3900 h

DEEPJJ :1 année de formation supplémentaire après un DE en travail social (ES, AS...)

DECIP :1 années de formation supplémentaire après un DE en travail social (ES, AS...)

 

A la faculté une licence (L1-L2-L3) en sociologie par exemple, le volume horaire global (enseignements + travaux personnels, stage), pour trois années d'études, c'est 750 h au minimum pour l'obtention de la licence 180 ECTS ou crédits, voir jusqu'à 1200 heures d'étude pour la licence, cela, en fonction d'une université à une autre.

 

Pour un Master1 (bac+4), c'est environ 230 h d'enseignements pour une année d'étude universitaire, idem pour un Master2 (bac+5).

 

Il faut compter à minima 1000 heures et au maximum 3000 heures pour l'obtention de la  (Licence et du Master), dans le cadre d'un parcours universitaire organisé sur cinq années d'études, comprenant (cours théoriques, travaux personnels + stages...).

 

Comment un même nombre d'années de formation et d'heures effectuées vaudrait Master pour les uns et bac+2 pour les autres ?

 

Les travailleurs sociaux doivent cesser de croire que leur diplôme est inférieur à ceux obtenu à la fac. Oui nos diplômes valent bien un Master passé à l'université.

 

Et s'il y a des détracteurs qui persistent à dire que demander le grade Master est une lubie, alors qu'ils aillent grandir le rang des moutons égarés et qu'ils réclament le niveau Bachelor (diplôme anglo-saxon sans valeur en France et non reconnu, ni par l’Éducation Nationale, ni par les Universités françaises. Le Bachelor ne fait pas parti des diplômes du système éducatif français L-M-D (Licence-Master-Doctorat).

 

Le Bachelor est un diplôme de commerce que le gouvernement et certaines associations..., imposent aux étudiants en travail social et aux travailleurs sociaux sans aucune concertation avec les praticiens de terrain.

 

Travailleurs sociaux en formation, professionnels du travail social, refusons avec détermination le Bachelor et le niveau bac+3, ne bradons pas la valeur réel de nos diplômes d’État.

 

Exigeons un Master1 (bac+4) 240 ECTS, c'est le minimum que nous demandons. Pour soutenir nos revendications et nous permettre de vous défendre auprès du gouvernement, soutenez notre action en signant la pétition içi

 



02/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2644 autres membres