Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Diplôme en travail social : Grade Master dans la majorité des pays

  Master universitaire pour les diplômes du travail social

dans la majorité des pays européens

 

Travailleurs sociaux mobilisons nous et revendiquons le même niveau de diplôme que nos homologues européens.

 

Voilà ce que les TSL souhaitent obtenir en priorité, la reconnaissance du grade Master et le grade Licence (bac+3) pour nos diplômes du travail social (DEASS, DEES, DECESF, DEEJE, DEFA, DEETS).

 

Cliquez sur les images pour agrandir et avoir un meilleur confort de lecture

 

Voici le tableau des pays européens qui reconnaissent les diplômes du travail social (assistant social, éducateur spécialisé...) au grade Master.

 

Qu'observe-t-on ?

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

Rappel : Le Bachelor est un diplôme anglo-saxon de niveau bac+3 licence. Il s'obtient après trois ans d'études post-baccalauréat. Mais en général dans ces pays, les titulaires d'un Bachelor ont effectué trois ou quatre années d'études supérieures qui leur donne l'équivalence de la Maîtrise ou Master1 (bac+4) 240 ECTS ou 300 crédits Master (bac+5).

 

Le Bachelor, a une forte valeur ajoutée dans les pays anglo-saxons mais ne vaut rien chez nous (en France). Il n'a aucune reconnaissance au sein du système éducatif français et de l'enseignement supérieur.

 

Dans les  pays extra-européens, les diplômes du travail social, pour la plupart, sont universitaires. En Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada, Québec), les diplômes qui permettent d'exercer la profession de travailleur social sont des diplômes universitaires reconnus au grade Master (bac+4) ou (bac+5).

 

Bref, à l'échelle internationale, les diplômes du travail social sont en général reconnus à Master, tandis que les diplômes de niveau licence (bac+3) sont très minoritaires.

 

Dans le cadre du processus de Bologne, chaque pays est libre d'attribuer le nombre d'ECTS (système européen de transfert et d'accumulation de crédits), pour valider un niveau de formation professionnelle ou universitaire.

 

L'attribution d'un nombre d'ECTS ne donne pas l'équivalence d'un grade universitaire mais indique un niveau de formation. Seul l'université est habilitée a délivrer un grade universitaire.

 

Ainsi, dans certains pays d''Europe, 180 ECTS équivalent au NIVEAU Master (bac+4) ou (bac+5), alors que pour la France, 180 ECTS équivaut au NIVEAU licence (bac+3).

 

Cependant, vous observerez que la majorité des diplômes du travail social en Europe sont préparés à l'université et reconnus au GRADE Master 240 à 300 ECTS ou crédits

 

Les diplômes du travail social français (DEASS, DEES, DECESF, DEFA, DEEJE, DEETS) comptabilisent 5040 heures de formation minimum (charge de travail compris, stages, enseignements, travaux personnels, TD, examens etc), et totalisent un nombre de d'heures de formation souvent supérieures à nos voisins européens dont les diplômes sont reconnus au niveau Master (bac+4) ou (bac+5).

 

C'est pourquoi, les TSL exigeons prioritairement le grade Master, et le grade Licence (bac+3) pour les diplômes du travail social français, car nos revendications sont justes et légitimes.

 

Obtenir le grade Licence et Master pour lequel nous avons revendiquez depuis le début du mouvement de contestation est légitime et nous nous nous féliciterons lorsque cela arrivera.  Car c'est grâce aux TSL, avec le soutien de l'intersyndicale et les milliers de travailleurs sociaux et collectifs, que nous avons réussit à obtenir le niveau Licence Européen (une étape presque franchit). L'exploit des TSL : dans l'histoire du travail social jamais aucune organisation ou association en France n'avait réussit à obtenir le niveau licence avec l'attribution de 180 ECTS sur les revendications (reconnaissance des diplômes et statuts professionnels).

 

Certes, il nous manque encore à obtenir la reconnaissance du grade licence et Master et son homologation au RNCP français (répertoire nationale des certifications professionnelles). Mais les TSL sont persuadés qu'avec l'aide et le soutien de l'intersyndicale et bien sur les milliers de travailleurs sociaux, que nous y arriverons.

 

C'est pourquoi nous devons rester mobilisé et nous battre pour nos revendications, jusqu'à la victoire finale !

 

Pour soutenir les revendications des travailleurs sociaux, signez la pétition en ligne. Cliquez içi

 

 

 

 

 

 



03/09/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2649 autres membres