Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Intégrité pro remise en doute

Bonjour,

Deux usagers (meilleurs amis) cherchent à détruire mon intégrité professionnelle.

La Direction en a conclut que l'un deux était clairement un cas psy (non déclaré dans les orientations MDPH) et a acté un arrêt d'accompagnement.
La Direction s'est ensuite rendue compte de l'acharnement du second usager (après le départ du premier), qui s'est avéré être dans l'affect vis-à-vis de moi (appui de la psychologue). La Direction a demandé à ce que je ne suive plus cette personne. La personne l'a accepté tout sourire. Mais, le lendemain, je reçois un nouveau courriel de la part de l'usager demandant un contrôle supplementaire de mon travail.

Je ne suis qu'humain, que l'on me pardonne... J'ai indiqué à ma Direction que je me sentais harcelée depuis trois mois, qu'aucune décision ne semblait satisfaire cette personne et la direction pense maintenant mettre en place une "attitude institutionnelle commune à" toute l'équipe.

Devrais-je porter plainte pour harcèlement moral et psychique contre ces deux personnes ?
La Direction appuiera-t-elle ma démarche ? (Difficile à croire), voire me soutiendra-t-elle ?

Avez-vous eu un cas identique ?

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2553 autres membres