Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

France 2 débat sur les européennes : Asselineau le robin des bois

 

 

 

Asselineau.jpg

Le baillonnage : Pourquoi la classe politique et la majorité des grands médias cachent t-ils François Asselineau qui demande la sortie du l'union Européenne (Frexit) depuis 12 ans.

Pourtant, malgré toutes les tentatives des oligarques, voici ce qui se passe sur le terrain :

 

Comme par exemple lors de l'université d'automne d'octobre 2018 de l'UPR, Emmanuel Todd invité est en majorité d'accord avec Asselineau sur le Frexit.

 

En effet, le nom de Asselineau ressort régulièrement dans les fils de discussion sur les réseaux sociaux ou sur les ronds-points : François Asselineau, fondateur de l'Union populaire républicaine (UPR) et militant d'un "Frexit", suscite l'intérêt grandissant des "gilets jaunes" mais pas seulement...

 

Un discours souverainiste qui semble séduire

Etienne Chouard, l'intellectuel préféré d'une grande majorité de français et des "gilets jaunes" vient en effet d’offrir une sacrée vitrine à François Asselineau, en annonçant voter pour lui aux européennes : "Je vais donner ma voix à Asselineau qui est le seul à soutenir correctement la sortie de l’Union européenne qui est pour moi une priorité absolue", justifie Etienne Chouard. 

"Nous sommes en train de nous désindustrialiser, de nous tiers-mondiser, aucune des doléances des "gilets jaunes" ne peut se faire dans le carcan de l’Union européenne. On appelle ça le néo-libéralisme, mais c’est d’une brutalité inouïe", affirme le promoteur du référendum d'initiative citoyenne.

 

Effectivement, depuis la fondation de son parti en 2007 François Asselineau réclame la sortie de l’Union européenne et dénonce des traités qui "privent les Français de démocratie". Un discours souverainiste qui semble séduire de plus en plus les français.

 

Cependant du côté de l'UPR, on refuse de se présenter comme le parti des "gilets jaunes". Contrairement à d’autres, Francois Asselineau n’a d’ailleurs jamais enfilé de gilet jaune. A l'UPR, le mot d'ordre est de ne surtout pas chercher à instrumentaliser le mouvement. 

 

 

Résumé du débat sur France 2 et des interventions de François Asselineau , Président de  l’UPR

 

 



12/04/2019

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2644 autres membres