Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

L’ancien directeur d’un centre médico-social de Locminé condamné pour harcèlement moral

Un directeur redouté de tous, un éducateur parle même « d’injonctions abusives »

TSL adresse ses sincères condoléances à la famille de la victime décédée. 

 

Journal le Télégramme Publié le 01 mars 2021

 

L’ancien directeur d’un centre médico-social de Locminé condamné pour harcèlement moral

 

Poursuivi pour harcèlement moral, l’ancien directeur d’un centre médico-social de Locminé a été condamné à six mois de prison avec sursis, ce lundi 1er mars 2021, par le tribunal judiciaire de Lorient.

L’affaire, évoquée par le tribunal judiciaire de Lorient le 25 janvier, avait été mise en délibéré. L’ancien directeur d’un Centre médico-social de Locminé, a été condamné, ce lundi 1er mars, à six mois de prison avec sursis, avec privation du droit d’éligibilité pendant trois ans et interdiction d’exercer un poste de directeur d’établissement médico-social. Il devra en outre indemniser la famille de la victime décédée et une des parties civiles à hauteur de 7 500 €.

« Une pression permanente », « injonctions abusives »

Les faits ont été commis entre le 5 décembre 2011 et le 24 octobre 2014.

C’est une plainte de l’époux de la comptable, décédée d’un AVC en octobre 2014, qui a déclenché les poursuites. La salariée, embauchée en 2006, avait fait part à plusieurs reprises, auprès de sa famille comme de ses collègues, de sa souffrance au travail et de difficultés avec son directeur. « Avec une dégradation de son état psychologique, qui l’obligeait à supporter des antidépresseurs, une minerve et un herpès facial », rapporte la présidente du tribunal.

Le prévenu, directeur de la structure depuis 2002, et licencié en 2015 pour faute grave (il a fait appel), n’aurait « pas constaté de dégradations visibles de l’état de santé de la victime ».

Un directeur redouté de tous

Plusieurs employés avaient évoqué « une pression permanente sur des tâches à faire, dans des délais intenables, et des reproches humiliants ». Un éducateur parle même « d’injonctions abusives ». Trois autres salariés se souviennent « d’autres épisodes de brimades, d’attitudes agressives et de propos décrédibilisants », d’un directeur «redouté de tous».

Des témoignages à charge que le prévenu de 63 ans, et au casier judiciaire vierge, a toujours contestés. « Oui, il y avait des tensions et des difficultés, mais il faut faire la différence entre le ressenti qu’on vit dans une communication difficile et des faits probants de harcèlement ». Ses avocats avaient plaidé la relaxe.

 

Source :https://www.letelegramme.fr/morbihan/pontivy/tribunal-l-ancien-directeur-d-un-centre-medico-social-de-locmine-condamne-pour-harcelement-01-03-2021-12712335.php

 

 

 

 



24/01/2022

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3488 autres membres