Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Présidentielle 2022 : Comment éliminer l'extrême droite dés le 1er tour c'est en votant Mélenchon

Il est impensable de laisser l'extrème droite diriger la France tout comme la réélection du pharaon Macron au service des ultra riches et des milliardaires. J'assume donc mes responsabilités en votant dés le premier tour de cette Présidentielle pour Jean Luc Mélenchon. Je suis convaincu de la qualification possible de JLM au second tour, ce qui augmenterait considérablement les chances de Jean Luc Mélenchon de remporter cette élection.

Aussi, j'appelle tous les TSLnautes, les travailleurs sociaux, les militants de gauche et le public quelque soit leur appartenance politique encore indécis mais également les abstentionnistes, à faire le choix du vote efficace, en glissant un bulletin de vote en faveur de Mélenchon le 10 avril et le 24 avril 2022. 

 

Un autre monde est possible avec votre soutien, merci à tous.

 

Patrick Guichard

 

Le programme de

 

 

MELENCHON.jpg

 

 

Voici le programme politique de la France Insoumise que Jean Luc Mélenchon souhaite mettre en oeuvre si il est élu président de la république française, la liste est non exhaustive. 

 

Créer une commission de contrôle salarié sur l'égalité entre les femmes et les hommes

Le député souhaite « punir sévèrement le non-respect de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes ». Il propose notamment de « créer dans l’entreprise une commission de contrôle salarié sur l’égalité entre les femmes et les hommes » et d'organiser une conférence sociale pour revaloriser « les métiers occupés majoritairement par des femmes dans les secteurs du soin, du lien et du contact ». Il propose une prime de 10 % pour les femmes dans les entreprises non respectueuses de la loi sur l’égalité.

 

Rétablir la retraite à 60 ans

Il souhaite fixer la durée de cotisation pour une retraite complète à quarante ans et ainsi rétablir la retraite à 60 ans.
 

Garantir une retraite au niveau du smic, revalorisé à 1 400 euros nets

Jean-Luc Mélenchon souhaite indexer le niveau des retraites sur les salaires, et le porter au minimum « au niveau du smic » qui serait revalorisé à 1 400 euros net. Le député propose aussi que le minimum vieillesse soit porté « au niveau du seuil de pauvreté, soit 1 063 euros ».

 

- Abroger les lois sur le passe vaccinal

Jugeant la loi mettant en place le passe vaccinal « liberticide et inefficace », M. Mélenchon souhaite son abrogation. Il compte « réintégrer les soignants exclus pour cause de non-vaccination » ainsi que lever les « brevets sur les vaccins contre le Covid-19 et [interdire] tout dépôt de brevet sur tout médicament utile à une réponse sanitaire urgente. »

 

Augmenter de 15 % les salaires immédiatement

M. Mélenchon veut augmenter de 15 % le salaire des enseignants de l'éducation nationale à son arrivée, puis à nouveau de 15 % durant le quinquennat. Il souhaite aussi rattraper le gel du point d’indice depuis 2010 et revaloriser les grilles salariales en engageant une négociation avec les organisations syndicales.

 

Augmenter l'ensemble des salaires en mettant en place des commissions salariales dans les entreprises

M. Mélenchon défend « l’idée d’une négociation salariale par branche et le rétablissement du principe de faveur : pas d’accord dans l’entreprise inférieur à l’accord de branche, pas d’accord de branche inférieur à la loi ».

 

Instaurer une allocation d'autonomie de 1 063 euros pour les étudiants et lycéens professionnels

Le candidat « insoumis » veut mettre en place une allocation mensuelle d’autonomie de 1 063 euros pour tous les jeunes entre 18 et 25 ans « qui sont en fac et autonomes de leurs parents » ou en lycée professionnel.

 

Supprimer Parcoursup

Jean-Luc Mélenchon veut revenir sur la réforme Parcoursup et supprimer ce système de sélection entre bacheliers pour les études supérieures. Il compte également instaurer le droit à la poursuite d’études, en supprimant la sélection pour aller en master et mettre en place la gratuité de l’enseignement supérieur, de la licence au doctorat.

 

Instaurer un référendum d'initiative citoyenne et un référendum révocatoire

Afin que les citoyens ne soient pas « tenus à l'écart de la vie publique », le candidat veut instaurer un référendum d'initiative citoyenne (RIC) et un référendum révocatoire. Les citoyens qui réunissent suffisamment de signatures pourraient ainsi révoquer des élus, convoquer une Constituante, proposer ou abroger une loi.

 

Rendre inéligible à vie les personnes condamnées pour corruption

M. Mélenchon compte rendre inéligible à vie toute personne condamnée pour corruption. Il propose aussi de durcir les règles contre les conflits d’intérêts et d'interdire le « pantouflage » (passage de hauts fonctionnaires dans le secteur privé).

 

Décréter une année blanche pour les profits du CAC 40

Le candidat souhaite imposer une année blanche pour les profits des grandes entreprises françaises de manière à ce que « tout ce qui excède la progression moyenne du CAC 40 [soit] réquisitionné ».

 

Titulariser les 800 000 contractuels de la fonction publique

Jean-Luc Mélenchon propose de titulariser les 800 000 contractuels de la fonction publique. Il compte en plus « créer 1 million d'emplois dans les services publics », notamment dans la dépendance (243 000 recrutements dans les Ehpad), dans l’éducation nationale, avec 60 000 recrutements immédiats et 190 000 à terme, dans l’hôpital public avec 100 000 soignants ou encore dans la justice avec 65 000 postes.

 

Constitutionnaliser la « règle verte »

M. Mélenchon veut constitutionnaliser la « règle verte »« selon laquelle on ne prélève pas davantage à la nature que ce qu’elle est en état de reconstituer », pour l'inscrire au sommet de la hiérarchie des normes.

 

Bloquer les prix des produits de première nécessité, du gaz et de l'électricité

Autre mesure de sa « loi d'urgence sociale », le blocage des prix des produits de première nécessité, dont ceux du gaz, de l’électricité et de cinq fruits et légumes. Il compte aussi « garantir la gratuité des premières quantités d’eau et d’énergie, et instaurer une tarification en fonction des usages ».

 

Généraliser une sixième semaine de congés payés pout tous les salariés

Jean-Luc Mélenchon veut généraliser une sixième semaine de congés payés pour tous les salariés. Le candidat veut aussi « remettre en cause les autorisations de travail le dimanche ».

 

Reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle

Jean-Luc Mélenchon propose de reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle. Il compte également « lancer un grand plan pour la santé mentale, qui renforcera les centres médico-psychologiques, rouvrira des lits de psychiatrie publics, permettra le suivi psychologique ambulatoire par le conventionnement des professionnels et augmentera le nombre de places en faculté de médecine dans la filière psy ».

 

Instaurer le « 100 % Sécu » et supprimer la tarification à l'acte

Le candidat insoumis propose d'instaurer le « 100 % Sécu » en remboursant à 100 % les soins de santé prescrits et en intégrant les mutuelles dans la Sécurité sociale. Il propose de supprimer la tarification à l'acte.

 

Abroger la réforme Macron

Le candidat refuse la réforme Macron de l'assurance-chômage et souhaite indemniser les chômeurs en fonction de leurs derniers salaires grâce à une assurance calculée à partir du premier jour de travail.

 

Fixer un quota de 5 % à 10 % de contrats précaires en entreprise

Jean-Luc Mélenchon veut instaurer un quota maximal de contrats précaires dans les entreprises : 10 % pour les petites et moyennes entreprises (PME) et 5 % pour les grandes entreprises. Dans son programme, il propose également d’accorder « un statut de salarié aux travailleurs des plates-formes numériques et à tous les travailleurs faussement considérés comme indépendants ».

 

Garantir un revenu minimum mensuel au seuil de la pauvreté

Le candidat entend créer « une garantie d’autonomie » permettant que le revenu mensuel de chaque personne atteigne le seuil de pauvreté (1 063 euros). Il vise aussi l'objectif « zéro sans-abri » avec le doublement des places d'accueil.

 

Créer 10 000 places en Ehpad publics par an

Jean-Luc Mélenchon souhaite construire un service public de la dépendance, créer 10 000 places supplémentaires en Ehpad public par an durant tout le quinquennat et s'assurer que la gestion soit réalisée dans un but non lucratif. Il s'agit aussi de revaloriser les métiers et revenus de l'ensemble des professionels du grand âge à domicile.

 

Déconjugaliser et revaloriser l'AAH

Jean-Luc Mélenchon entend revaloriser l’allocation adulte handicapé (AAH) et assurer son versement indépendamment des revenus du conjoint.

 

Encadrer les loyers et interdire les expulsions

Le candidat veut mettre en place une garantie universelle des loyers « créant un filet de sécurité contre les impayés de loyers, pour les locataires comme pour les propriétaires ». Il souhaite aussi encadrer les loyers partout sur le territoire et à la baisse dans les grandes villes, et interdire les expulsions locatives sans relogement public.

 

Construire 200 000 logements écologiques par an et passer à 30 % le quota de logement sociaux

Jean-Luc Mélenchon propose de construire 200 000 logements publics aux normes écologiques par an pendant cinq ans. Il souhaite rétablir les aides publiques pour les HLM et éviter les hausses de loyer à la relocation en logement social. Enfin, il prévoit de réhausser le quota de logements sociaux dans les villes à 30 %.

 

Instaurer une allocation d'autonomie de 1 063 euros pour les jeunes et un emploi spécifique jeune

Le candidat « insoumis » veut mettre en place une allocation mensuelle d’autonomie de 1 063 euros pour tous les jeunes détachés du foyer fiscal parental. Pour éliminer le chômage des jeunes, il compte instaurer un « emploi spécifique jeune d’une durée de cinq ans, dans le secteur non marchand et public ».

 

Déployer un milliard d'euros supplémentaires dans la lutte contre les violences faites aux femmes

M. Mélenchon veut porter une loi contre le sexisme et les violences faites aux femmes et y consacrer un milliard d’euros supplémentaires, « notamment en matière de formation et de places d’hébergement ».

 

Abroger la loi dite « contre le séparatisme »

Le candidat veut abroger la loi « contre le séparatisme » adoptée lors du quinquennat Macron.

 

Amnistier les militants associatifs condamnés

M. Mélenchon veut faire voter une loi d'amnistie pour les syndicalistes, « gilets jaunes » et militants associatifs ou écologistes qui ont été condamnés « pour leur participation à la vie publique ».

 

Introduire 100 % de bio dans les cantines scolaires

Jean-Luc Mélenchon propose de créer un « ministère de la production alimentaire » pour inciter et développer les bons usages alimentaires. Il compte également interdire « les additifs les plus controversés ». Enfin, les cantines scolaires serviront 100 % de produits bio et locaux, avec une option végétarienne quotidienne.

 

Mettre fin au quotient conjugal

Jean-Luc Mélenchon veut mettre fin au quotient conjugal (qui lisse les disparités dans les déclarations de revenus des couples), en le remplacant par un crédit d'impôt par enfant que pourraient toucher toutes les familles. Le député propose aussi d’allonger la durée des congés parentaux, et de les rendre identiques pour les deux parents.

 

Revaloriser les métiers et les revenus

Jean-Luc Mélenchon souhaite « revaloriser les métiers et les revenus » des professionnels du soin et du médico-social (médecins, infirmiers, aides-soignants et personnel administratif)

 

Rétablir la police de proximité et supprimer la BAC

Le candidat « insoumis » souhaite démanteler les brigades anticriminalité (BAC) et les brigades de répression des actions violentes motorisées (BRAV-M) et rétablir la police de proximité. Il veut aussi mettre en place un récépissé de contrôle d'identité par les forces de l’ordre « pour lutter contre le contrôle au faciès » et remplacer l’IGPN par une autorité indépendante. Par ailleurs, il souhaite interdire les tasers, les grenades de désencerclement, les Flash-Ball et les LBD 40, ainsi que la technique de la « nasse ».

 

Augmenter considérablement les effectifs de police

S'il est élu, le candidat de La France insoumise a l'ambition de « doubler les effectifs de la police scientifique, renforcer les moyens de la police judiciaire, doubler les effectifs spécialement affectés à la lutte contre la délinquance financière et économique, renforcer les moyens consacrés à la lutte contre la pédopornographie et à la formation des professionnels au contact des enfants victimes et renforcer les effectifs de police et des douanes affectés à l’investigation et la remontée des filières ».

 

Instaurer un service citoyen obligatoire pour les moins de 25 ans

Jean-Luc Mélenchon veut instaurer un service citoyen obligatoire de neuf mois pour les femmes et les hommes de moins de 25 ans, rémunéré au smic.

 

Supprimer les dispositions qui ont rendu l’état d’urgence permanent

Alors qu'à son arrivée à l'Elysée, Emmanuel Macron a fait rentrer certaines dispositions de l'état d'urgence dans le droit commun, M. Mélenchon souhaite les supprimer. Il compte également « faciliter les poursuites contre les entreprises ou associations en cas d’activités illicites ou de fraude fiscale permettant le financement du terrorisme » et « instaurer la déchéance des droits civiques des personnes ».

 

Réduire les effectifs à 19 élèves par classe

Jean-Luc Mélenchon propose de réduire partout les effectifs par classe pour arriver à moins de 19 élèves par classe, en priorisant les maternelles et les classes des actuelles ZEP. Il souhaite aussi augmenter le nombre de classes pour les élèves primo-arrivants et dans les lycées professionnels et agricoles publics.

 

Assurer la gratuité réelle de l’éducation et étendre la scolarisation obligatoire jusqu'à 18 ans

Le candidat « insoumis » veut assurer la gratuité réelle de l’éducation publique (cantines, transports, activités périscolaires, fournitures, manuels scolaires). Il veut aussi étendre la scolarité obligatoire à 18 ans, en proposant, si nécessaire, une garantie d’autonomie à partir de 16 ans.

 

Réduire la TVA sur les produits de première nécessité

Le candidat « insoumis » veut réduire la TVA sur les produits de première nécessité (énergie, fruits et légumes) et réinstaurer une « TVA grand luxe » pour la financer.

 

Instaurer quatorze tranches d'impôt sur le revenu

Le candidat « insoumis » veut rendre l’impôt sur le revenu plus progressif avec un barème à quatorze tranches contre cinq aujourd’hui.

 

Renationaliser les autoroutes et les aéroports stratégiques

M. Mélenchon entend renationaliser les autoroutes pour réduire le coût des péages pour les automobilistes. Il souhaite aussi renationaliser « les aéroports stratégiques, la SNCF, EDF et Engie, la Française des jeux, la branche énergies marines d’Alstom cédée à General Electric et la branche éolienne offshore d’Areva cédée à Siemens ».

 

Abolir l’obsolescence programmée et allonger les durées de garantie

Pour « sortir du cercle vicieux produire plus pour consommer plus », M. Mélenchon souhaite abolir l’obsolescence programmée et allonger les durées de garantie légale des produits. Il veut aussi créer « un service public de la réparation et du réemploi ».
 

Lancer un plan de rénovation énergétique et lutter contre le logement indigne en instaurant un « permis de louer »

Jean-Luc Mélenchon entend obliger la rénovation des « passoires thermiques » et de l'habitat indigne et insalubre avec un grand plan de rénovation des logements. Il compte rendre obligatoire un « permis de louer » dans toute la France, réquisitionner les logements vides et les remettre sur le marché dans des conditions qui respectent les critères du logement décent.
 

Ouvrir 500 000 places de crèche et modes de garde en cinq ans

Le candidat souhaite créer un « service public de la petite enfance » et ouvrir « 500 000 places en crèche et modes de garde adaptés » sur cinq ans.
 

Proposer un emploi aux chômeurs de longue durée dans les secteurs d'urgence.

Le candidat « insoumis » entend créer une garantie d’emploi pour tout chômeur de longue durée qui « pourrait se voir proposer d’être embauché au moins au smic – revalorisé – dans un secteur d’urgence ».
 
.... pour prendre connaissance de l'ensemble du programme cliquer : https://melenchon2022.fr/
 
 
Source : https://melenchon2022.fr/

 



08/04/2022

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3449 autres membres