Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Quand l'administration sanitaire et sociale dresse le bilan "Sarkozyste"

"Un triste bilan" de cinq années de réforme

 

 

Ces dernières années ont vu apparaître une vision comptable et technocratique du secteur sanitaire et social au détriment d'une réelle action sociale.

Chacun d'entre-nous la tristement constaté. Combien, de travailleurs sociaux et médico-soiaux ne se retrouvent plus dans les demandes institutionnelles et qui créent un vrai malaise au sein de nos professions voire une réelle souffrance?

Combien de travailleurs sociaux se remettent en question, se demandant si c'est eux qui ne comprennent plus le travail social où si c'est le système qui est complètement perverti.

La culture du chiffre est devenu l'objectif à atteindre et non plus un objet d'analyse.

 

Ainsi dans cet article du n°2762 des ASH, les syndicats CGT des administrations sanitaire et sociale dénoncent cet état de fait. Voici l'article en question:

 

Et vous TSLnautes, qu'en pensez-vous ?

 

Actualités Sociales Hebdomadaires - Numéro 2762 du 01/06/2012 

 

Sur le terrain - Politique économique et sociale

 

 

Administration sanitaire et sociale : des syndicats CGT dressent un « triste bilan » de cinq années de réforme

 

Mobilisés depuis plusieurs années contre les réformes menées dans les services sanitaires, médico-sociaux et sociaux de l’Etat – révision générale des politiques publiques (RGPP) et création des agences régionales de santé (ARS) –, le syndicat national CGT des affaires sanitaires et sociales (SNASS-CGT) (1) et le syndicat des ministères des affaires sociales et du travail (SMAST-CGT) dressent le bilan de « cinq années de démantèlement des services, les DRASS et DDASS [directions régionales et départementales des affaires sanitaires et sociales] en première ligne ». Ils dénoncent notamment la « vision comptable et technocratique du secteur sanitaire et médico-social incarnée par les ARS », dont les objectifs ne sont plus de répondre aux besoins de santé de la population mais « d’adapter les structures sanitaires et médico-sociales aux volumes budgétaires fixés par la loi de finances ». Ce qui se traduit pour les agents, selon eux, par la dilution de leur mission, le déclassement, le manque de reconnaissance et l’absence de promotions (2).

Leur jugement est particulièrement sévère sur le secteur social « laminé et réduit à la portion congrue » dans « les mécanos administratifs improbables » que constituent les DRJSCS, DDCS et DDCSPP. Les syndicats dénoncent la rupture du lien sanitaire et social alors que cette articulation faisait « l’originalité de notre pays » depuis la création des DDASS et DRASS et la prise en charge « désormais cloisonnée de manière absurde » des populations fragiles. Enfin, ils fustigent l’absence de dialogue social qui a dominé dans les instances de concertation au cours de ces cinq dernières années.

Après ce « triste bilan », les organisations réaffirment la nécessité de « retrouver une articulation entre les missions sanitaires et sociales » et de redonner des perspectives aux agents des ministères. Ils demandent notamment à leur nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, des mesures de protection des salariés contre la maltraitance au travail et l’ouverture de négociations sur les missions, les statuts des agents et la titularisation des contractuels…

 

Notes

(1) Qui représente les agents des services territoriaux des directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), des directions départementales de la cohésion sociale (DDCS), des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) et des agences régionales de santé.

(2) Un malaise déjà dénoncé par plusieurs syndicats – Voir ASH n° 2698 du 25-02-11, p. 24.


Source :

Actualités Sociales Hebdomadaires - Numéro 2762 du 01/06/2012 

 


 



02/06/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3077 autres membres