Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Qui passera en catégorie A ? Les syndicats le savent-ils ?

Le gouvernement Hollande-Ayrault décide d'accorder la catégorie A uniquement à certains corps du travail social ?

 

Audience au CSFPT

 

Saviez-vous que l'intersyndicale avait eu une audience au mois de juillet 2012 avec le Ministère de la Fonction publique ? Non et pour cause... Le CSFPT à tout fait pour essayer de négocier en "douce" l'avenir des travailleurs sociax malgré l'opposition des syndicats. Ce n'est qu'une fois les décisions quasiment actées, au détour d'un compte-rendu que les travailleurs sociaux apprennent que des décisions et des tractations ont lieu.

 

Le nouveau gouvernement, avait déjà décidés, "le ou les corps de métier du travail social" qui passerait en catégorie A.

 

Ainsi fin juillet 2012, au moment où la quasi-majorité des travailleurs sociaux sont en vacances, le Conseil supérieur de la Fonction Publique Territoriale (CSFPT) a rencontré les organisations syndicales. C'est une bonne chose, direz-vous puisque pendant que nous sommes en congé les organisations syndicales veillent.

 

Oui mais voilà, pendant que certains d'entre nous avaient les pieds dans l'eau, le CSFPT était préssé de boucler le dossier sur la question de la catégorie A des travailleurs sociaux, en tentant de l'imposer à l'intersyndicale.

 

En effet, le conseiller du gouvernement au CSFPT a déclaré aux organisations syndicales "qu’il conviendra de faire le bilan des corps du travail social (AS, ES...) qui doivent relever de la catégorie A et qu’il faudra préciser les choix à faire : « le contexte n’interdit pas tout mais ne permet pas de répondre à toutes les demandes ».

 

Donc on veut bien accorder la catégorie A mais pas à toutes les catégories de travailleurs sociaux. Certaines le méritent mieux que d'autres ! Le CSFPT impose de fait le mauvais rôle aux syndicats en leur imposant de choisir qui passera en catégorie A et qui ne le sera pas ! Les TSL demandent à l'intersyndicale de refuser catégoriquement se marché de duppe du CSFPT.

 

Quel bande d'hypocrite ce gouvernement ! Donc certains corps professionnels accéderont à la catégorie A et d'autres ne le pourrons pas ! Pour quel motif ?

 

Cette été dans la série télévisée "Private practice", des parents avaient des jumelles atteintes de leucémies. Or, les soins ne pouvaient être administrés qu'à une seule de leurs filles. Les parents devaient faire le choix de l'enfant qui allaient vivre ou mourir.

 

Quel corps de métier va être privilégié ou sacrifié par les organisations syndicales et le CSFPT ? Et dans ce corps de métiers y aura-t-il des conditions excluantes ? Seulement ceux possédant le diplôme d'après réforme ?

 

Exit les diplômes obtenus par la validation des acquis de l'expérience professionnelles (VAE). Exit les CESF, les EJE ou autre.

 

Ou pourquoi pas le scénario inverse : les EJE et les CESF accèdent à la catégorie A (niveau bac+3 et +) tandis que les autres corps (AS, ES, ETS, DEFA) sont maintenus en catégorie B (niveau bac).

 

Ce serait une terrible injustice et une extrême humiliation pour tous ces professionnels du travail social.

 

Ouvrez grands vos yeux, car c'est bien le gouvernement socialiste, celui la-même qui harcelait le gouvernement précédent par ses questions écrites, qui veut appliquer cette énorme injustice. Quel mépris pour les travailleurs sociaux.

 

La politique de la division, vous connaissez ? Les politiciens sont des spécialistes en la matière... Monter les travailleurs sociaux les uns contre les autres, les diviser. Voilà donc la solution que le gouvernement à trouvé pour casser le mouvement social de contestation national des travailleurs sociaux.

 

Finalement, Hollande et son gouvernement, ne valent pas mieux que le précédent gouvernement de Fillon et de Sarkosy. Au moins Nicolas Sarkosy on le voyait venir de loin, tandis que Hollande et Ayrault, ils vous font des sourires puis vous plantent un couteau dans le dos. A ce niveau ce n'est plus de la politique...

 

Travailleurs sociaux à présent vous connaissez toute la vérité, les TSL comme vous ont été abusé, que faisons nous maintenant ? Allons nous accepter cette situation injuste et méprisable ou bien allons nous réagir et continuer de nous battre ensemble.

 

Les TSL invitent tous les travailleurs sociaux, les collectifs de défense du travail social, les associations professionnelles et les syndicats qui le souhaitent, à se mobiliser pour faire barrage aux décisions de ce gouvernement et du CSFPT , qui seraient contraire aux intérêts des revendications des travailleurs sociaux.

 

Nous devons nous organiser pour une riposte d'envergure. Les travailleurs sociaux attendent beaucoup des syndicats, des associations professionnelles du travail social, des collectifs... pour qu'ils se battent au maximun afin d'assurer la défense de leurs professions, tout comme le font les TSL. Ensemble Refusons la marchandisation de nos diplômes et de nos statuts ?

 

Les travailleurs sociaux exigent la catégorie A pour tous les assistants socio-éducatifs (AS, ES, CESF, EJE, DEFA, ETS). Mauis c'est en étant solidaire et unis que nous y parviendrons.

 

Nous invitons tous les TSL, tous les collectifs, tous les travailleurs sociaux et étudiants à faire bloc en soutenant toutes les initiatives individuelles ou collectives de chaque travailleur social ou organisation (collectifs, groupements, associations professionnelles du travail social et syndicats), parce que l'intérêt général prime sur les interêts personnels de chacun d'entre nous. Ne perdons pas de vue que les travailleurs sociaux  compte sur nous, et nous font confiance, alors ne les décevons pas ! Exerçons tous ensemble une pression constante sur le CSFPT et sur le gouvernement.

 

Travailleurs sociaux déjouons le plan de division du CSFPT et du gouvernement. Notre destin nous appartient, nous ne laisserons personne nous imposer leur choix de décider de notre avenir professionnel.

 

Voici un communique du SNUAS-FP publié le mercredi 12 septembre 2012 sur les revendications des travailleurs sociaux (catégorie A et grille de salaire).

 

 

Communiqué du SNUAS-FP (syndicat national unitaire des assistants sociaux de la fonction publique)

 

Le mercredi 12 septembre 2012 par Le Bureau National du SNUAS-FP
REQUALIFICATION - REVALORISATION
Où en sommes nous ? Le point sur nos revendications : Catégorie A et grille de salaire

Suite à la demande de l’intersyndicale (CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaire et UNSA), une audience a eu lieu le 24 juillet 2012 au Ministère de la Fonction Publique.

 

Il s’agissait de rappeler les revendications, et attentes, portées depuis de nombreux mois par l’intersyndicale Travailleurs Sociaux :

 

- Requalification des Diplômes d’Etat en Travail Social au niveau II du RNCP

- Revalorisation salariale et passage en catégorie A.

 

Certaines des OS (organisations syndicales) présentes souhaitaient également avoir une information à ce jour sur la publication (ou non) des textes entérinant la transcription de nos grilles de salaire (ex CII), dans le Nouvel Espace Statutaire (NES). Pour rappel, ces textes ont été votés lors du dernier CSFPE à l’initiative du dernier gouvernement, dans la précipitation de l’entre deux tours, contre l’avis quasi unanime des OS.

 

Le Cabinet nous a répondu que, dans le cadre des engagements pris lors de la Conférence sociale de début juillet, un cycle de concertations - négociations doit être programmé pour la rentrée. Dans le cadre des travaux prévu dans l’agenda social, les questions des carrières et des rémunérations des travailleurs sociaux pourraient être examinées, à partir de septembre.

 

Le Cabinet a insisté sur deux points essentiels pour eux :

 

- Les contraintes budgétaires qui ne permettraient pas d’accorder la catégrie A à l’ensemble des travailleurs sociaux.

 

- L’importance d’une parution rapide des décrets, afin de répondre aux demandes pressantes des collègues en fin de carrière (INM 562 au lieu de 534).

 

Alors que le cabinet nous affirme que la parution des décrets ne serait pas un frein à la poursuite de l’avancée des négociations, la FSU a rappelé les promesses faites par messieurs Hollande et Ayrault pour l’accès à la catégorie A pour le corps des AS.

 

La FSU a donc été la seule à se prononcer clairement contre la publication des décrets et indiquant que, de son point de vue et compte tenu du retard pris, la catégorie A s’imposait.

 

Le dernier point abordé par le Cabinet a concerné l’attribution des 180 crédits à notre formation et la contradiction que cela entraine avec le niveau III, toujours en vigueur pour nos diplômes d’Etat, dans la Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

 

Le Conseiller a pris l’engagement de nous transmettre un état de l’avancement des discussions inter-ministérielles (Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et Ministère de la Fonction Publique) relatives à la reconnaissance de nos diplômes en lien avec la question du LMD et la requalification au niveau II du RNCP.

 

Il a également souligné qu’il conviendra de faire le bilan des corps qui doivent relever de la catégorie A et qu’il faudra préciser les choix à faire : « le contexte n’interdit pas tout mais ne permet pas de répondre à toutes les demandes ».

 

Pour le SNUAS FP, il est impératif de continuer la mobilisation. Même si les relations entre gouvernement et OS sont beaucoup plus cordiales dans la forme, nous ne pouvons qu’être inquiets sur les contraintes budgétaires constamment avancées comme argument par nos interlocuteurs.

 

Nous ne pouvons pas et nous ne devons pas nous satisfaire de la grille proposée avec le NES.

 

Nous devons continuer, avec l’ensemble des OS, à exiger la catégorie A et la reconnaissance de nos diplômes au niveau II du RNCP.

  Samuel Delepine : Secrétaire Général du SNUAS-FP

 

Source :

http://www.snuasfp-fsu.org/REQUALIFICATION-REVALORISATION



12/09/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3071 autres membres