Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Un commissariat recrute un travailleur social

Au commissariat de police, elles seront accueillies par un travailleur social

 

 

Un travailleur social au commissariat

 

A l'initiative d'un avocat, un poste de travailleurs social a été créé dans un commissariat à la Rochelle. Le choix de recruter un travailleur social à la place d'un policier afin de favoriser un accueil de meilleur qualité en faveur des personnes victimes.

 

Le conseil général n'a pas souhaité s'engager dans le financement de ce poste, alors qu'à l'origine elle y était favorable. Mais nous pouvons émettre l'hypothèse que le désengagement du conseil général serait du fait que ce projet ne correspond plus aux attentes et n'apporte peut-être pas toutes les "garanties" nécessaires pouvant permettre une telle coopération de co-financement.

 

Voci l'article de presse :

 

Au commissariat de police, elles seront accueillies par un travailleur social.

Le commissariat de La Rochelle va être doté d'un travailleur social. Ce genre de poste s'inscrit dans le cadre des lois concernant la prévention de la délinquance et l'aide aux victimes. Le travailleur social en question est chargé d'écouter des victimes et d'orienter les personnes qui sont « en situation de risques ».

 

Les élus de la Communauté d'agglomération rochelaise ont pris une délibération en ce sens, jeudi soir, à La Jarne.

 

Cette initiative convient à l'élu rochelais et avocat Jean-Pierre Chantecaille. A son avis, mieux vaut embaucher un travailleur social qu'un policier supplémentaire. Il pense qu'ainsi les victimes seront bien reçues.

 

À l'origine, ce poste devait être financé par l'État, le Conseil général et la Communauté d'agglomération (CdA). Finalement, le Conseil général s'est désengagé.

« Pourquoi ? », a demandé Me Chantecaille. Maxime Bono, lui a répondu que le Conseil général n'avait plus d'argent. Et Jean-Pierre Chantecaille a espéré que c'était bien la seule motivation du Conseil général.

 

Le poste de travailleur social sera donc à temps partiel (70 %). La participation de l'État est de 15 000 euros pour l'année 2012 et celle de la CdA également.

M.-C.A.

 

La Rochelle · Maxime Bono · La Jarne

 

Journal SUD-OUEST La Rochelle

Samedi 28 janvier 2012 à 06h00

 



25/02/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3039 autres membres