Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Un homme menace de mort deux assistantes sociales, « Si j’avais un couteau, je tuerais tout le monde. »

Ces deux assistantes sociales n'oublieront donc jamais cette horrible journée ou elles ont cru qu'elles allaient mourir, lorsque qu'un homme les menaces « Si j’avais un couteau, je tuerais tout le monde. »

 

couteau.jpg

 

TSL apporte son entier soutien à ces deux travailleuses sociales qui avec beaucoup de courage ont été sequestrées pendant une heure avec un dangereux individu, qui les menaçaient de les tuer.

 

Tous les travailleurs sociaux sont aujourd'hui des cibles à abattre, que l'on soit éducateur, CESF, EJE, ME, TISF, AVS..., aucun travailleur social n'est en sécurité face aux violences et aux agressions qui ne cessent d'augmenter.

 

Voici l'article publié par le journal Ouest France le 19 septembre 2019, bonne lecture.

 

Bégard. Deux assistantes sociales agressées au dispensaire

 

 

Deux assistantes sociales s’étaient fait agresser par un homme de 46 ans, dans le dispensaire de Bégard (Côtes-d’Armor). Il a été jugé mercredi 18 septembre, au tribunal de Saint-Brieuc

 

Agression AS.jpg

 

Deux assistantes sociales travaillant pour le Département ne risquent pas d’oublier la journée du 17 janvier. Ce jour-là, vers midi, au dispensaire de Bégard, elles reçoivent un homme, âgé de 46 ans, venu demander une aide pour régler un impayé.

 

Le quadragénaire devient rapidement menaçant. Il se présente comme un ancien légionnaire et affirme : « Si j’avais un couteau, je tuerais tout le monde. » Il se place délibérément devant la porte d’entrée pour empêcher les deux femmes de sortir.

 

Hier, devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, l’homme « au comportement erratique et violent », selon le président, était tenu de s’expliquer. Il est poursuivi pour menace de crime ou délit à l’encontre de personnes chargées d’une mission de service public.

 

L’homme, déjà incarcéré pour une autre affaire, affirme avoir bu ce jour-là. Selon l’avocat de la partie civile, les deux assistantes sociales ont été retenues durant 45 minutes, ce que conteste l’avocat de la défense.

 

La procureure rappelle que le prévenu est un habitué de ce type de délit. Elle parle « d’un militaire en mission de commando ». Il compte 14 condamnations à son casier judiciaire. Le président le condamne à trois mois de prison ferme.

 

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/begard-22140/begard-deux-assistantes-sociales-agressees-au-dispensaire-6526047



22/11/2019

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2737 autres membres