Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Un travailleur social menacé par un député

Un député menace un travailleur social de la fondation genevoise

 

Maltraitance politique

 

A Genève, un travailleur social est menacé et maltraité par un élu politique.

 

Voici l'article :


Le COURRIER.CH

Genève - Vendredi 9 septembre 2011 par Christianne Pasteur

 

Thierry Cerruti accusé d'avoir menacé un travailleur social

 

Les faits se sont déroulés le 30 août dernier à Vernier, devant deux témoins. Thierry Cerutti, conseiller municipal du Mouvement citoyens genevois (MCG) à Vernier, ancien conseiller administratif, député au Grand Conseil, candidat au Conseil national, et par ailleurs gendarme, est accusé d’avoir menacé oralement, avec une «agressivité corporelle très forte», un travailleur social hors murs de la Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe). Une version des faits que dément Thierry Cerutti.

 

L’altercation a cependant été jugée suffisamment grave pour que la FASE estime devoir protéger son employé et avertir les autorités verniolanes. Ainsi, une lettre a été lue mardi soir à l’ouverture du Conseil municipal, comme le dévoilait mercredi le site tdg.ch. En l’absence du principal intéressé, Thierry Cerutti. «Il n’y a pas eu de réactions», raconte Thierry Apothéloz, maire socialiste de Vernier. «Les élus, en particulier le groupe MCG, semblaient un peu sonné.»
Pour sa part, le Conseil administratif n’entend pas prendre de mesures particulières. «La commune n’est pas l’employeur du travailleur social.

 

Les faits se sont déroulés en dehors du Conseil municipal et même si un tel comportement n’est pas compatible avec le devoir d’exemplarité d’un élu, nous n’avons pas formellement de pouvoir de rétorsion.»


Visiblement très choqué, le travailleur social a été mis en arrêt de travail pour quinze jours par son médecin.


Thierry Cerutti défend sa propre version des faits: «Ce jour-là, j’étais à vélo, je parlais un peu fort avec une amie, quand j’ai entendu ‘Ferme ta gueule!’ C’était le travailleur social. Il a dit qu’il ne m’avait pas reconnu. Je ne l’ai pas agressé, ni touché, je lui ai simplement dit que j’allais m’occuper de lui en dénonçant ses agissements à qui de droit. Il m’a demandé si c’était une menace. Je lui ai répondu que c’était une promesse.»


Mais de quels agissements parle-t-il? «Lors des dernières élections, en avril dernier, ce travailleur social a fait de la propagande auprès des jeunes de la commune, pendant ses heures de travail, en faveur de Thierry Apothéloz», affirme le candidat malheureux à sa propre réélection au Conseil administratif. «A l’époque, nous avons porté plainte pénale contre le magistrat et attiré l’attention de la FASe à ce sujet.»

 

Les plaintes ont été classées. Pour le reste, Yann Boggio, secrétaire général de la FASe, réfute ces assertions: «Notre fondation est apolitique. Nous travaillons avec toutes les communes, quel que soit leur bord, il n’est pas question pour nous de soutenir un parti plutôt qu’un autre. Il se trouve que le dicastère du social à Vernier est dirigé par un socialiste, c’est tout. Si M. Cerutti croit qu’il a perdu les élections à cause d’une seule personne, libre à lui.»


Une plainte sera déposée par le travailleur social, avec le soutien de la FASe, annonce d’ores et déjà Yann Boggio: «On ne peut pas menacer impunément un collaborateur dans l’exercice de ses fonctions.» Ce sera donc à la justice de trancher.

 

Source :

http://www.lecourrier.ch/thierry_cerutti_accuse_d_avoir_menace_un_travailleur_social



04/04/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2578 autres membres