Les travailleurs sociaux libres

Les travailleurs sociaux libres

Voeux empoisonné du CSFPT aux travailleurs sociaux

 

Communiqué : Voeux 2013 de Philippe Laurent, président du CSFPT

 

A la lecture des voeux du Président du CSFPT, nous comprenons mieux pourquoi cette instance supérieure, dont les membres pour la plus part sont adhérents au MEDEF, à l'UMP et au parti socialiste, ont eu cette volonté  commune de vouloir intégrer les travailleurs sociaux  au plus vite dans le NES "Nouvel Espace Statutaire". Ce n'est plus un secret, les français ont compris que le parti socialiste et la droite partage les mêmes idées et mène une politique droitisée. Ainsi Philippe Laurent du parti politique centre droit,  félicite les membres employeurs et les organisations syndicales d'avoir pu travailler de concert sur un nouveau décret de la filère médico-sociale, dont l'objectif est l'intégration des travailleurs sociaux dans le NES en catégorie B, comme c'est déjà le cas pour les assistantes sociales des administrations d'Etat.

 

Voici les voeux du MEDEF et compagnie avec un cadeau empoisonné pour les travailleurs sociaux.

 

 

 

Qui est Philippe Laurent ?

 


Philippe Laurent centre droit et Hollande PS,  amis politiques de longues dates


Philippe Laurent est un expert en gestion publique et homme politique français, né le 14 mai 1954 (58 ans) à Hautmont dans le Nord.

Élu local depuis 1977 à Sceaux (Hauts-de-Seine), dont il a été le conseiller général de 1998 à 2011 et maire depuis mars 2001.

Philippe Laurent est professionnel du conseil auprès des collectivités locales dans le domaine du management, de la gestion et de la communication financières, de l’intercommunalité, de la fiscalité locale et de la mise en place d'outils de gestion. Il est dans ce cadre professeur associé au CNAM. Il a été élu en 2011 président de la Fédération nationale des collectivités pour la culture (FNCC) et président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT). Depuis le 17 décembre 2012, il préside également (pour un an) le syndicat mixte d'études Paris Métropole

Études et formation

Après un baccalauréat C obtenu en 1972 et un baccalauréat A obtenu en 1973, il effectue deux années de classes préparatoires et intègre l'École Centrale de Paris, promotion 1976. Il entre également à l'Institut d'Études Politiques de Paris, section économie-finances, dont il est diplômé en 1977.

 

carrière professionnelle :

 

- 1976-1979 : cadre à la direction financière internationale de Renault

 

- 1979-1981 : directeur des études du Mouvement National des Élus Locaux et rédacteur en chef du mensuel L’Élu Local


- 1981-1983 : directeur de l'hebdomadaire L'Économie


- 1983-1988 : ingénieur en chef chez Bossard Consultants, premier cabinet français de conseil, département « collectivités locales »

 

- 1988-1991 : directeur général de Finacor Collectivités Locales

 

- 1991-2006 : président-fondateur de Philippe Laurent Consultants (PLC), entreprise de conseil spécialisée dans la gestion locale

 

- Depuis 2007 : professeur associé au Conservatoire national des arts et métiers

 

En parallèle de sa carrière politique, Philippe Laurent mène une carrière professionnelle :

 

Carrière politique :

Militant, élu, puis dirigeant local de l'UDF, ainsi que membre du bureau national, il est réélu largement maire de Sceaux. Après les élections municipales de 2008, Philippe Laurent reste président de la Commission des Finances de l'Association des maires de France et se veut l'un des défenseurs du rôle des collectivités locales. Le 10 juin 2009, Philippe Laurent est élu vice-président de Paris Métropole. Il affirme en 2011 sa présence dans les organismes nationaux liés à la gestion territoriale et devient d'abord président de la FNCC en juillet 2011, dans le cadre normal de l'alternance en vigueur dans cette fédération, puis est élu le 28 septembre 2011 président du CSFPT, organe paritaire suprême de la fonction publique territoriale, par 16 voix contre 12. Outre le soutien des élus de droite et du centre, Philippe Laurent a également bénéficié du soutien de certaines organisations syndicales. En décembre 2012, il est élu président de Paris Métropole pour un an.

 

En 2012, il rejoint l'UDI, le nouveau parti centriste créé par Jean-Louis Borloo, et soutient l'UMP Patrick Devedjian à l'élection législative partielle de décembre

 

- Fonction politique

 

- Président de la section de Sceaux UDF de 1965 à 2007

 

- Membre du bureau de la fédération des Haut-de-Seine de l'UDF de 1998 à 2007

 

- Membre du bureau politique national de l’UDF de 2002 à 2007

 

- Membre du bureau de l’Institut de Formation Démocrate (IFD)

 

Activités actuelle

 

- Maire de Sceaux (Hauts-de-Seine)

 

- Vice-président de la communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre

 

- Président du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement des Hauts-de-Seine (CAUE 92)

 

- Vice-président national de l’Association des maires de France (AMF), président de la Commission des Finances

 

- Président-délégué de l'Association française du conseil des communes et régions d'Europe (AFCCRE), président de la Commission Europe et Services Publics

 

- Président de la FNCC

 

- Président du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale.

 

 

 

 



10/01/2013

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2344 autres membres